L’âge du bois : les forêts françaises pendant la Seconde Guerre mondiale

Show full item record

Files in this item

PDF 393_416_PEARSON.pdf 1.139Mb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/9850  |   DOI : https://doi.org/10.4267/2042/9850
Title: L’âge du bois : les forêts françaises pendant la Seconde Guerre mondiale
Author: Pearson, Chris
Abstract: À travers une étude de cas portant sur le Sud-Est de la France, cet article retrace l’histoire de la forêt française pendant la Deuxième Guerre mondiale. Pour le régime de Vichy, la forêt n’était pas seulement une source vitale de produits de substitution à une époque frappée par de graves pénuries ; elle fournissait également un habitat capable de symboliser les éléments de la vision réactionnaire du monde que prônait Vichy. Néanmoins, à partir de 1942, les mouvements de résistance ont commencé — dans les faits et dans l’imaginaire — à reprendre la forêt à Vichy, la transformant en espace de révolte et de subversion. L’autorité française sur la forêt était également contestée par les occupants allemand et italien, ce qui a eu pour effet de remettre en question la campagne de productivité de Vichy et de transformer les forêts en théâtres de conflits armés. L’auteur avance la thèse que la forêt fait partie intégrante de l’histoire de guerre de la France et entend par cet article contribuer à la fois à l’historiographie établie de la France de Vichy et à la littérature émergente dans le domaine des histoires environnementales de la guerre.
Description: Through a case study focusing on southeastern France, this article traces the history of French forests during World War II. For the Vichy regime the forest was not only a vital source of replacement products in a time of severe shortages, but also a habitat that could symbolize elements of Vichy’s reactionary worldview. However, from late 1942 onward, resistance movements began physicaly and imaginatively to reclaim the forest from Vichy, turning it into a space of revolt and subversion. German and Italian occupation challenged French control of the forest, undermining Vichy’s production drive, and turning forests into sites of armed conflict. By arguing that forests were an integral component of France’s wartime history, this essay contributes to both the established historiography on Vichy France and the emerging literature on environmental histories of war.
Publisher: AgroParisTech, Nancy, France
Date: 2007

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search