Récolte de bois en france en 2005 : net redressement pour les bois d’oeuvre et le bois-énergie

Show full item record

Files in this item

PDF 365_378_CINOTTI.pdf 356.3Kb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/9847  |   DOI : https://doi.org/10.4267/2042/9847
Title: Récolte de bois en france en 2005 : net redressement pour les bois d’oeuvre et le bois-énergie
Author: Cinotti, Bruno
Abstract: Après avoir baissé en 2003 à 32,8 millions de m3, la récolte de bois commercialisée poursuit son redressement, entamé en 2004, et atteint 37,2 millions de m3 (+ 5 %), ce qui est légèrement supérieur à son niveau d’avant-tempête (36,9 millions de m3 en 1999). Le bois d’oeuvre progresse de 5,9 % à 22,1 millions de m3 mais reste à un niveau inférieur de 4,5 % à celui de 1999 (23,2 millions de m3). La récolte de bois d’industrie est stable à 12,2 millions de m3 (dont 11,8 de bois pour la trituration). Le bois de feu commercialisé augmente de 23 % (2,9 millions de m3). La valeur bord de route de la récolte totale de bois peut être estimée à 1,64 milliard d’euros hors taxe. La production française de sciages s’élève à 9,7 millions de mètres cubes avec une stagnation de production des scieries résineuses (+ 0,5 %) et une baisse de celle des scieries feuillues (– 4,6 %). Les effets conjoncturels des tempêtes de fin 1999 ne sont plus perceptibles. Leurs conséquences sur la structure de la récolte et sur celle des entreprises commencent à être comprises. Les prix des bois ont connu, en moyenne, une forte progression en 2005 et 2006, cette embellie du marché des bois bruts pourrait être mise à profit pour poursuivre la restructuration du secteur. Notamment pour rationaliser encore la récolte pour réduire l’écart important qui persiste entre les volumes mobilisables et ceux qui sont effectivement mobilisés, et réexaminer la répartition de la valeur ajoutée entre les différents acteurs des filières bois.
Description: After dropping to 32.8 million m3 in 2003, sales of wood harvests continue the recovery that began in 2004 and have reached 37.2 million m3 (+ 5 %) i.e., slightly more than the level reached prior to the 1999 storms (36.9 million m3). Workable timber sales have increased by 5.9 % up to 22.1 million m3 but are nonetheless 4.5 % below their 1999 level (23.2 million m3). Industrial roundwood harvests have remained stable at 12.2 million m3 (of which 11.8 are pulpwood). Sales of firewood have increased 23 % (2.9 million m3). Pre-tax roadside value of the entire wood harvest is estimated to be 1.64 billion euros. French production of sawing timber is 9.7 million cubic metres with sawn softwood timber stagnating (+ 0.5 %) and a drop in sawn hardwood timber (– 4.6 %). The effects of the storms at the end of 1999 on the business cycle are no longer perceptible. Their consequences on the structure of harvests and of businesses are beginning to be understood. Average wood prices increased considerably in 2005 and 2006. These rosier market conditions for unprocessed timber could be an opportunity to continue with restructuring of the sector, in particular so as to further streamline harvests and narrow the wide gap between loggable and actually logged volumes, as well as to review the distribution of added value between the various players in the forest-based industries.
Publisher: AgroParisTech, Nancy, France
Date: 2007

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search