Une revue de l'Institut des sciences de la communication du CNRS (ISCC)

La Francophonie en République de Moldavie

Show full item record

Files in this item

PDF HERMES_2004_40_66.pdf 149.9Kb
Pour citer ce document :
URI http://hdl.handle.net/2042/9502
DOI https://doi.org/10.4267/2042/9502
Title La Francophonie en République de Moldavie
Author SOLTAN, Angela
Abstract Avant 1812, l'actuelle République de Moldavie, partie intégrante de la région roumaine appelée Moldavie, avait comme modèle et débouché culturel la France. Après cette date, rattachée à l'Empire Russe, elle a dû rentrer, sous le nom de Bessarabie dans un tout autre giron culturel, à la frontière des civilisations. Aujourd'hui, le discours relatif à la culture et à l'identité est-il double ou dédoublé ? Certains Moldaves plaident pour leur identité roumaine, d'autres pour leur identité moldave et ceci sur un fond à nombreuses touches multiculturelles. Un représentant du quartier général d'une organisation internationale a demandé à un collaborateur moldave son avis quant à la nationalité qu'il faudrait indiquer sur la liste des employés. Puisqu'au moment où, pour les ressortissants de la République de Moldavie, il a été écrit «moldave», le représentant roumain a objecté que cette nationalité n'existe pas. Si vous étiez le représentant moldave, que répondriez-vous?
Description Before 1812, the current Republic of Moldova, then a territory of the Rumanian region called Moldova, chose France as a cultural model and outlet. After this date, the territory became part of the Russian Empire under the name of Basarabia and thus entered a completely different cultural space at the border of civilizations. Nowadays, is the discourse related to culture and identity doubled or divided? Some Moldavans opt for a Rumanian identity and others a Moldovan one in a context with many multicultural aspects. A representative of the headquarters of an international organization asked a Moldavian colleague under which nationality he should be put down on a list of employees. “Moldavian” was chosen for citizens of the Republique of Moldova only for the Rumanian representative to object that this nationality did not in fact exist. What would have been your answer to this question had you been the Moldovan representative?
Subject Francophonie; Politique linguistique; Roumain; Identité linguistique; Identité culturelle; Moldavie; French-speaking countries; Linguistic Policy; Rumanian; Linguistic identity; Cultural Identity; Moldavia
Publisher CNRS Editions, Paris (FRA)
Date 2004

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search