Pour une utilisation complexe de l'audimétrie

Show full item record

Files in this item

PDF HERMES_2003_37_157.pdf 184.4Kb
Pour citer ce document :
URI http://hdl.handle.net/2042/9397
DOI https://doi.org/10.4267/2042/9397
Title Pour une utilisation complexe de l'audimétrie
Author SOUCHON, Michel
Abstract La plupart de ceux qui dénoncent «la dictature des sondages» et beaucoup de ceux qui utilisent les résultats audimétriques ont une vision simpliste des données, vision centrée essentiellement sur la part de marché et le nombre de spectateurs. Cet article veut montrer qu'il est possible de construire, à partir des données de l'audimétrie, des modèles statistiques un peu compliqués, et de faire ainsi une utilisation intelligente et féconde de cet instrument. A partir des données présentées sous forme d'heures-spectateurs, les indicateurs statistiques proposés ici (par exemple, la structure du volume d'écoute par genres, ou l'indicateur d'intérêt) permettent d'abord une connaissance sérieuse des comportements et des réactions des différentes composantes du public de la télévision, connaissance indispensable aux responsables de la programmation. Ils permettent encore d'évaluer les politiques des sociétés de programmes, notamment celles des télévisions publiques.
Description In general, many of those who denounce the "dictatorship of viewing figures" and who use these rating have a caricatured vision of the data involved, essentially focused on market share and numbers of viewers. This paper aims to show it is possible to build relatively complicated statistical patterns based on TV metering data and thus to make a clever and fertile use of this tool. Based on data presented as viewers per hour, the statistical measures proposed here (for instance, the structure of viewing ratings by programmes categories or interest indicators) firstly enable important knowledge of television audience behaviour, an essential element for programme planners. They also enable the evaluation of channels’ programming policies particularly those of the public channels. La plupart de ceux qui dénoncent «la dictature des sondages» et beaucoup de ceux qui utilisent les résultats audimétriques ont une vision simpliste des données, vision centrée essentiellement sur la part de marché et le nombre de spectateurs. Cet article veut montrer qu'il est possible de construire, à partir des données de l'audimétrie, des modèles statistiques un peu compliqués, et de faire ainsi une utilisation intelligente et féconde de cet instrument. A partir des données présentées sous forme d'heures-spectateurs, les indicateurs statistiques proposés ici (par exemple, la structure du volume d'écoute par genres, ou l'indicateur d'intérêt) permettent d'abord une connaissance sérieuse des comportements et des réactions des différentes composantes du public de la télévision, connaissance indispensable aux responsables de la programmation. Ils permettent encore d'évaluer les politiques des sociétés de programmes, notamment celles des télévisions publiques.
Subject audimétrie, indicateurs, statistiques, public, comportements, programmation; metering, indicators/clues, statistics, audience, behaviours, programme planning
Publisher CNRS Editions, Paris (FRA)
Date 2003

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search