Simuler des peuplements de structures variées pour faciliter l’utilisation des modèles “arbre” spatialisés

Show full item record

Files in this item

PDF 137_161.pdf 2.012Mb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/9017  |   DOI : https://doi.org/10.4267/2042/9017
Title: Simuler des peuplements de structures variées pour faciliter l’utilisation des modèles “arbre” spatialisés
Author: Goreaud, François; Allain, Régis; Courbaud, Benoît; Ngo Bieng, Marie-Ange; Pérot, Thomas; Piroche, Jean-Noël
Abstract: Pour étudier les peuplements forestiers mélangés ou irréguliers, les dendrométriciens construisent des modèles de l’évolution individuelle de chaque arbre, en fonction de ses caractéristiques et de son environnement local. Ces modèles “arbre” dépendant des distances peuvent être difficiles à utiliser, car il faut spécifier au simulateur les caractéristiques et la position de chaque arbre dans l’état initial. Les modélisateurs ont donc développé des outils pour simuler de tels états initiaux spatialisés. L’objectif de cet article est de présenter ce concept de simulation d’état initial spatialisé, et de montrer comment ces outils peuvent faciliter l’utilisation des modèles “arbre” dépendant des distances. Pour cela, nous proposons tout d’abord deux exemples d’application, sur un peuplement régulier, puis sur un peuplement irrégulier mélangé. Ensuite, nous proposons une formalisation des méthodes utilisées, avant de discuter de leurs avantages et inconvénients.
Description: In order to study mixed or uneven forest stands, foresters have modelled the dynamics of each individual tree as a function of its characteristics and local neighbourhood. These spatially-explicit individual-based models can be difficult to use, because the characteristics and location of each tree in the initial state have to be specified before running a simulation. Modellers have therefore developed specific tools to simulate such spatially-explicit initial state. The aim of this paper is to detail this concept of spatially-explicit initial state simulation, and to illustrate how such tools can facilitate the use of individual-tree growth models. We first present two applications, one on a regular stand, and another one on a mixed uneven stand. Then we propose a formalisation of these tools, and discuss their advantages and drawbacks.
Publisher: AgroParisTech, Nancy, France
Date: 2007

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search