Résultat de la résection muqueuse endoscopique (RME) et du traitement par laser des lésions résiduelles post RME dans le cancer gastrique superficiel

Show full item record


Le texte intégral est désormais accessible en ligne
uniquement chez SpringerLink.


Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/7181
Title: Résultat de la résection muqueuse endoscopique (RME) et du traitement par laser des lésions résiduelles post RME dans le cancer gastrique superficiel
Author: SHIMAO (H.); MORISE (M.); TSUTSUMI (O.); KIKUCHI (S.); KOBAYASHI (N.); SAKAKIBARA (Y.); HIKI (Y.); TANABE (S.); SAIGENJI (K.); SAKURAMOTO (S.); KAKITA (A.)
Abstract: Les auteurs ont évalué les résultats de la résection muqueuse endoscopique (RME) chez les patients porteurs de cancer gastrique superficiel et le résultat du traitement par laser chez les porteurs de lésion résiduelle. Entre janvier 1986 et avril 1997, nous avons traité 248 lésions pour lesquelles le diagnostic préopératoire de cancer superficiel avait été porté par RME. Cent quarante quatre parmi ces lésions étaient des indications absolues de RME (groupe indication absolue), et 94 constituaient des indications relatives RME (groupe indication relative). Après exécution de la RME dans notre hôpital ou d'autres institutions. 71 lésions ont été traitées par laser pour tumeur résiduelle, Le taux de résections curatives post RME a été supérieur à 70% dans les lésions de diamètre inférieur à 10 mm, mais restait inférieur à 50% pour les lésions atteignant ou dépassant 11 mm. La classification macroscopique des lésions n'a pas montré de différence entre les taux de résections curatives après RME. Le taux de résections curatives était de 70% ou plus pour les localisations lésionnelles suivantes : partie supérieure du corps gastrique, petite courbure partie moyenne du corps gastrique, face postérieure; partie inférieure du corps gastrique, paroi intérieure et grande courbure :région angulaire, face postérieure et grande courbure : et antre, face antérieure et grande courburc. Les taux de résections curatives après RMF, étaient respectivement de 66.9% (103/154) dans le groupe indication absolue et 39,4% (37/97) dans le groupe indication relative. Le taux de guérison des 44 patients du groupe indication absolue traités ensuite par le laser pour lésion résiduelle a été de 95,5% après RME. En revanche, les taux de guérison des 27 patients du groupe indication relative traités par laser pour lésion résiduelle a été seulement de 79,2%. En conclusion, le traitement par laser du tissu tumoral résiduel après RME est utile du point de vue thérapeutique et peut être utilisé à la place de techniques invasives telles que la chirurgie dans le traitement de cancer gastrique superficiel chez des patients prudemment sélectionnés.
Subject: Carcinome; Estomac; Evaluation; Résection; Muqueuse; Endoscopie; Laser; Traitement associé; Anomalie résiduelle; Facteur efficacité; Homme; Carcinoma; Stomach; Evaluation; Resection; Mucosa; Endoscopy; Laser; Combined treatment; Residual anomaly; Effectiveness factor; Human
Publisher: Endoscopica, Nancy, France
Date: 1998

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search