Gouvernance des forêts et enjeux de création des parcs nationaux au Gabon : cas du parc national de la Lopé

Show full item record

Files in this item

PDF RFF_2019_71_4_493_Ndong.pdf 3.380Mb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/70829  |   DOI : https://doi.org/10.4267/2042/70829
Title: Gouvernance des forêts et enjeux de création des parcs nationaux au Gabon : cas du parc national de la Lopé
Author: Ndong Ndong, Saturnin; Kombila Mouloungi, Aubin Gildas; Ondo Ze, Stéphane
Abstract: Les forêts de la Lopé au centre du Gabon sont au coeur d’enjeux multiples. À la logique de type ressourciste qui a prévalu dans les milieux naturels qui la composent, l’impératif de la protection des ressources naturelles imposent aux divers acteurs de faire évoluer leurs pratiques et la valeur octroyée à cet ensemble. Cette démarche est d’autant plus nécessaire qu’elle s’inscrit dans un contexte international promouvant la conservation des systèmes socioécologiques par la mise en place d’aires protégées. L’établissement du parc national de la Lopé en août 2002 répond à cette vision parfois aux dépens des actifs de l’industrie forestière. La mise en place de cet outil de la conservation s’inscrit dans un processus d’élaboration de texte de loi et d’institutions visant à sanctuariser des portions de territoire à fort potentiel écologique et riche de son patrimoine culturel. Le parc national de la Lopé représente d’ailleurs le cas le plus concret et avancé de gouvernance forestière au Gabon. Cet article s’appuie sur les travaux de terrain réalisés par ses auteurs entre 2018 et 2019 pour expliciter les ressorts la gouvernance des forêts à travers l’étude d’acteurs et d’enjeux autour du parc national de la Lopé.The forests of Lopé in central Gabon lie at the heart of multiple stakes. Supplanting the resourcist rationale that prevailed in the treatment of the natural environments that these forests comprise, the imperative of protecting natural resources requires that the various players adapt their practices and the value they attribute to this entity. This approach is particularly necessary since it is placed in an international context that promotes the conservation of socio-ecological systems through the establishment of protected areas. The Lopé National Park was established in August 2002 and conforms to this vision, sometimes at the expense of forest industry workers. Implementing this conservation tool has required legislation to be passed and bodies set up to safeguard portions of the territory that have high ecological potential and a rich cultural heritage. The Lopé National Park is indeed the most advanced, concrete case of forest governance in Gabon. This article relies on field work conducted by its authors between 2018 and 2019 to pinpoint the mechanisms of forest governance through the study of the actors and the stakes connected with the Lopé National Park.
Publisher: AgroParisTech, Nancy, France
Date: 2019

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search