Le castor, entre services et « disservices » : du statut d’espèce protégée à la menace exercée sur la filière populicole

Show full item record

Files in this item

PDF RFF_2019_71_4_465_Robert.pdf 7.959Mb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/70827  |   DOI : https://doi.org/10.4267/2042/70827
Title: Le castor, entre services et « disservices » : du statut d’espèce protégée à la menace exercée sur la filière populicole
Author: Robert, Amélie
Abstract: Avant d’être une espèce protégée, le castor d’Europe a d’abord été chassé, au point qu’il a failli disparaître. Ce n’est qu’en 1968 qu’il obtient le statut d’espèce protégée à l’échelle nationale et des réintroductions sont alors organisées. Elles permettent aux castors de reconquérir de nouveaux territoires, dont le bassin de la Loire. Les populations progressent mais cela ne se fait pas sans inconvénients : les castors causent des dommages, notamment aux peupleraies, de sorte qu’ils sont aujourd’hui devenus l’objet de grandes préoccupations en certaines zones pour les populiculteurs. Ces derniers se sentent démunis car les moyens de protection de leurs plantations se révèlent souvent inefficaces et le castor ne peut être chassé, en raison de son statut. Espèce protégée, le castor devient aujourd’hui une menace, source de « disservices » pour une filière populicole déjà mise à mal.Before acquiring the status of protected species, the European beaver was hunted down to the extent of disappearing almost entirely. It was not until 1968 that beavers were granted this status on a national scale. It was then that reintroductions were organised. As a result, beavers were able to reclaim new territories including the Loire watershed. Populations grew but not without causing some inconvenience. They caused damage, particularly to poplar groves, to the extent that today they are a topic of great concern for poplar growers in certain areas. The latter feel powerless because the means available for protecting their stands are often inefficient, while, as a protected species, they cannot be hunted. The beaver has now become a hazard, the source of a “disservice” to the already weakened sector of poplar cultivation.
Publisher: AgroParisTech, Nancy, France
Date: 2019

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search