La leptospirose dans les uvéites récidivantes du cheval : mythe ou réalité

Show full item record

Files in this item

PDF 07_launois.pdf 146.6Kb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/70464  |   DOI : https://doi.org/10.4267/2042/70464
Title: La leptospirose dans les uvéites récidivantes du cheval : mythe ou réalité
Author: Launois, Thomas
Abstract: L’objectif est d’évaluer l’association entre les uvéites récurrentes chez le cheval et la leptospirose et quels sont ses traitements. Deux questions sont donc posées : d’une part qu’elle est l’incidence de la leptospirose et de ses différents sérogroupes dans les uvéites et d’autre part les protocoles de traitement des uvéites sont-ils différents si l’étiologie est leptospirosique ou liée à une autre affection ?On peut donc répondre que les leptospires présents dans certaines zones géographiques avec des conditions d’humidité particulières peuvent être un facteur de déclenchement d’uvéite par un mécanisme immunitaire plutôt que par une action pathogène directe de la bactérie. Les sérogroupes les plus souvent incriminés sont Pomona et Grippotyphosa. Les traitements sont fondamentalement immuno-modulateurs. Il semble que la vitrectomie ait une indication dans les uvéites leptospirosiques. Les bons pronostics des autres traitements chirurgicaux (implants de cyclosporine et injection microdosée de gentamicine) pratiqués indépendamment de l’étiologie de l’uvéite, relativisent l’intérêt de prendre le risque d’effectuer un prélèvement d’humeur aqueuse pour calculer la valeur C (Coefficient de Goldman-Witmer) et de réaliser d’une vitrectomie, technique invasive pouvant affecter le pronostic visuel.The objective of the study is to evaluate if leptospirosis is a potential cause of uveitis in horses. Two questions arise : To evaluate the prevalence of leptospirosis in ERU affected horses and secondly if Leptospira spp is detected, would it affect the treatment strategy? We can answer that Leptospira spp are present in some geographic area with subsequent humidity and can be a potential cause of uveitis and may be driven by the host immune response rather than virulence of the organism. Serovars are Pomona and Grippotyphosa. Treatments target mainly the immune response. Vitrectomy seems to be the treatment of Leptospira induced uveitis. But the successful outcome of cyclosporine implants and low dose gentamycin intravitreal injection, make questionable the rationality of risking a sample of aqueous humor to calculate the C Value (Goldman- Witmer coefficient) and then doing a vitrectomy which can affect the visual outcome.
Subject: cheval; uvéite; leptospirose; traitement; horses; uveitis; Leptospira; treatment
Publisher: Académie vétérinaire de France, Paris (FRA)
Date: 2019

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search