Un nouveau regard sur la leptospirose humaine

Show full item record

Files in this item

PDF 00_tuaillon.pdf 152.3Kb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/70189  |   DOI : https://doi.org/10.4267/2042/70189
Title: Un nouveau regard sur la leptospirose humaine
Author: Tuaillon, Edouard; Zida, Sylvie
Abstract: En 1918 Martin et Pettit démontraient la présence d’anticorps agglutinants dans le sérum des malades atteints de leptospirose. Un siècle plus tard, alors que la réaction d’agglutination-lyse reste la technique de référence pour la confirmation des cas, cette zoonose mériterait qu’on lui prête un regard plus attentif tant son impact demeure important dans le monde. La leptospirose est une infection dont les présentations cliniques constituent un continuum, allant des formes asymptomatiques aux formes les plus sévères conduisant au décès. L’incidence de la leptospirose dans les zones climatiques tropicales semi-arides comme en Afrique de l’Ouest semble sous-estimée mais les données disponibles sont rares. Une étude réalisée au Burkina Faso par le Centre Muraz montre que la leptospirose constitue une des causes d’ictère fébrile observées dans ce pays. Il est indispensable de mettre en place des programmes spécifiques de recherche et de prise en charge de cette zoonose négligée. Le réseau francophone sur les maladies tropicales négligées a retenu la leptospirose comme une des infections prioritaires dans une approche One Health pour les années 2019-2020.In 1918 Martin and Pettit demonstrated the presence of agglutinating antibodies in the serum of patients with leptospirosis. A century later, while the agglutination-lysis reaction remains the gold standard for case confirmation, this zoonosis needs a renewed look tacking into account the burden of leptospirosis over the world. Leptospirosis severity constitutes a continuum ranging from asymptomatic forms to the most severe forms leading to the death. The incidence of leptospirosis in semi-arid tropical climates - such as in West Africa - seems significant even though scarce data are available. In a study conducted in Burkina Faso we observed that leptospirosis is one of the causes of febrile jaundice observed in this country. It is essential to set up specific research and management programs for this neglected zoonosis.
Subject: Leptospirose; diagnostic; Afrique; Leptospirosis; diagnostic; Africa
Publisher: Académie vétérinaire de France, Paris (FRA)
Date: 2019

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search