Contribution des vétérinaires à la sécurité sanitaire mondiale : de l’expérience acquise durant des épidémies de fièvre de la Vallée du Rift à la structuration de la coordination intersectorielle pour la réponse des pays aux urgences zoonotiques

Show full item record

Files in this item

PDF 01_delarocque.pdf 281.2Kb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/70086  |   DOI : https://doi.org/10.4267/2042/70086
Title: Contribution des vétérinaires à la sécurité sanitaire mondiale : de l’expérience acquise durant des épidémies de fièvre de la Vallée du Rift à la structuration de la coordination intersectorielle pour la réponse des pays aux urgences zoonotiques
Author: De La Rocque, Stéphane
Abstract: La collaboration entre les différents secteurs, en particulier entre les services de la santé animale et ceux de la santé humaine, est évidemment indispensable durant la gestion d’évènements zoonotiques. Cette collaboration n’est pas toujours aisée, surtout si mal anticipée en amont des urgences. En utilisant l’exemple des plans de riposte aux épidémies de fièvre de la Vallée du Rift (FVR), cet article décrit certaines des difficultés, mais aussi les bénéfices d’une gestion coordonnée entre les différents acteurs. Un cadre opérationnel développé conjointement par la FAO et l’OMS a prouvé son efficacité pour la RVF et pourrait être utilisé pour d’autres évènements zoonotiques. L’OMS, l’OIE et la FAO travaillent également à renforcer la contribution des vétérinaires à la mise en oeuvre du Règlement Sanitaire International, un des outils les plus importants pour le développement des capacités nationales de détection et de réponse aux urgences de santé publique et le renforcement de la sécurité sanitaire mondiale.Multisectoral coordination is critical during zoonotic events, but often challenging when not developed in advance. Using the example of Rift Valley Fever (RVF) response plans and focusing on the coordination between the animal health and human health sectors, this paper describes some of these challenges and also some benefits of a multisectoral approach when appropriately adopted. An operational framework has been jointly developed by FAO and WHO and used during several outbreaks for RVF. This framework could also be used for other zoonotic diseases. WHO, OIE and FAO are working together to increase the contribution of veterinarians in the implementation of the International Health Regulations, one of the most important tools for the strengthening of national detection and response capacities for public health emergencies and global health security.
Subject: zoonoses; urgences; détection et réponse; Processus PVS de l’OIE; Règlement sanitaire international; Approche multisectorielle; Zoonosis; Emergencies; Detection and Response; OIE PVS Pathway; International Health Regulations; Multisectoral approach
Publisher: Académie vétérinaire de France, Paris (FRA)
Date: 2019

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search