Les images de migrants sur Facebook : acommunication et post-vérité

Show full item record

Files in this item

PDF HERMES_nondisponible.pdf 5.826Kb
Pour citer ce document :
URI http://hdl.handle.net/2042/70035
Title Les images de migrants sur Facebook : acommunication et post-vérité
Author Pinto, Alfonso
Abstract Ce texte se veut comme une réflexion à propos du concept de post-vérité tel qu’il a été élaboré par le philosophe italien Maurizio Ferraris. Nous souhaitons nous interroger sur le rôle que jouerait l’affaiblissement radical du concept partagé de vérité au sein du phénomène de l’acommunication élaboré par Wolton et Lepastier (2013). Pour ce faire, nous avons choisi d’analyser le débat sur les migrants en Italie tel qui s’est manifesté sur le réseau Facebook lors de l’arrivée du nouveau gouvernement Salvini-Di Maio, et en particulier la récurrence de certaines images de cadavres de migrants et de sauvetages en mer, ainsi que leur usage. Si dans le paradigme de la société du spectacle décrite par Guy Debord en 1967, l’image transcende son rôle de représentation pour assumer le rôle de double mimétique du réel, l’avènement de la post-vérité produit un phénomène différent : l’absence d’un concept partagé de vérité, le triomphe de l’interprétation sur le fait, font en sorte qu’une même image puisse en même temps, et selon les convenances du cas, assumer le rôle de vérité incontestable ou de mensonge aux seuls buts de propagande.This text is meant as a reflection on the concept of posttruth, as defined by the Italian philosopher Maurizio Ferraris. The author seeks to question the role played by the radical weakening of the shared concept of truth within the phenomenon of “acommunication,” as developed by Wolton and Lepastier (2013). To this end, the article analyzes the debate about immigrants in Italy, as it was occurring on Facebook while the new Salvini-Di Maio government was taking office; it focuses especially on the recurring appearance of certain images of the corpses of immigrants and of sea rescue missions, and on how these images were used. If, in the paradigm of the society of the spectacle, as described by Guy Debord in 1967, the image transcends its role as representation and takes on the role of a mimetic double, the advent of posttruth produces a different phenomenon: the absence of a shared concept of truth and the triumph of interpretation over fact make it possible for the same image, simultaneously and according to the case, to play the role of an unquestionable truth or a lie, solely for the purposes of propaganda.
Subject acommunication; post-vérité; migrants; Facebook; Italie; acommunication; post-truth; immigrants; Facebook; Italy
Publisher CNRS Editions, Paris (FRA)
Date 2018

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search