La forêt et les arbres : une perspective de santé publique

Show full item record

Files in this item

PDF RFF_2018_70_2-3-4_409_Sanchez-Badini.pdf 257.1Kb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/70010  |   DOI : https://doi.org/10.4267/2042/70010
Title: La forêt et les arbres : une perspective de santé publique
Author: Sanchez-Badini, Olivia; Innes, John L.
Abstract: Historiquement, les forêts ont été une source de bois de construction, de combustible et de fourrage pour les sociétés humaines. Elles leur ont également fourni des biens et services liés à la santé physique, men-tale, sociale et spirituelle. Compte tenu des priorités concurrentes pour le financement des soins de santé, la recherche sur les forêts et la santé est importante dans une perspective d’économie de la santé. La fréquentation des forêts (y compris les zones sauvages, les forêts exploitées et les forêts urbaines) pour améliorer la santé et le bien-être de l’homme, et peut-être pour prévenir les maladies à une fraction du coût des interventions médicales, constitue un important débouché pour la gestion forestière au XXIe siècle. Bien que ces bienfaits soient largement reconnus, on constate un manque d’information en ce qui concerne les politiques et les approches de santé publique en relation avec les forêts et les arbres. La littérature disponible suggère que la majorité des acteurs dans le domaine de la santé publique ont une perception ambivalente de l’environnement naturel. Cependant, un changement de paradigme est en cours, et un nouveau domaine de recherche s’intéresse aux impacts positifs des arbres et des forêts sur la santé et le bien-être humains. Alors qu’en Europe et au Japon, de nombreux praticiens de la santé soulignent les vertus de la forêt, les professionnels de la santé et l’industrie de la santé associée en Amérique du Nord restent largement axés sur le traitement plutôt que sur des approches préventives. Ce point de vue commence à changer — en grande partie grâce au plaidoyer de la foresterie et des organisations de loisirs — mais la priorité au traitement plu-tôt qu’à la prévention reste une attitude profondément ancrée dans l’industrie de la santé.Forests have historically supplied humans with timber, fuel, and forage. They have also provided goods and services associated with human physical, mental, social, and spiritual health. Given competing priorities for funding in healthcare, research on forests and health is important from a health economics perspective. Engagement with forests (including wilderness areas, managed production forests, and urban forests) for enhanced human health and wellbeing, and perhaps for illness prevention at a fraction of the cost of medi-cal interventions, is a major opportunity for forest management in the 21st century. Despite this general reco-gnition, there is a lack of information regarding public health policies and approaches that exist in relation to forests and trees. The available literature suggests that the majority in the field of public health view the natural environment with ambivalence. However, a paradigm shift is underway and there is an emerging field working with the positive impacts that trees and forests have on human health and wellbeing. While the value of forests has been noted by many health practitioners in Europe and Japan, health practitioners and the associated health industry in North America remain largely focused on treatment rather than preventative approaches. Largely as a result of advocacy from forestry and recreational organizations, this view is begin-ning to change, but the focus in the healthcare industry on treatment rather than prevention remains deeply entrenched.
Publisher: AgroParisTech, Nancy, France
Date: 2018

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search