Intérêt des espaces verts et ombragés dans la prévention des impacts sanitaires de la chaleur et de la pollution de l’air en zones urbaines

Show full item record

Files in this item

PDF RFF_2018_70_2-3-4_353_Pascal.pdf 230.0Kb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/70007  |   DOI : https://doi.org/10.4267/2042/70007
Title: Intérêt des espaces verts et ombragés dans la prévention des impacts sanitaires de la chaleur et de la pollution de l’air en zones urbaines
Author: Pascal, Mathilde; Laaidi, Karine; Beaudeau, Pascal
Abstract: S’adapter à un monde plus chaud est devenu une priorité, particulièrement dans les villes qui combinent une population importante et des conditions d’exposition aggravées par l’îlot de chaleur urbain. Ces villes sont également soucieuses d’améliorer la qualité de l’air. Cet article synthétise et discute les principales connaissances sur l’intérêt de la végétalisation en ville comme outil de prévention des impacts sanitaires de la chaleur et sur les bénéfices potentiels associés, notamment sur la qualité de l’air. La littérature montre que la végétation peut créer des îlots de fraîcheur en ville et réduire localement la température et les concentrations de certains polluants de l’air. Peu d’études épidémiologiques s’intéressent aux répercussions sanitaires possibles, mais elles indiquent un effet protecteur probable de la végétation sur la mortalité et le recours aux soins pendant les vagues de chaleur. Les espaces verts peuvent également contribuer à restaurer et à construire les capacités de résilience des personnes, et à réduire les impacts sanitaires de la chaleur et de la pollution. Les connaissances actuelles permettent de développer des stratégies de végétalisation adaptées pour optimiser les bénéfices en termes de réduction des îlots de chaleur urbains, d’amélioration du confort thermique en hiver, et de qualité de l’air. Les bénéfices sanitaires associés sont potentiellement importants. Seule une partie peut en être quantifiée par les outils actuels d’évaluation des impacts sanitaires.Adaptation to a warmer world is a priority, especially in large urban centres where the population is concen-trated and heat-related risks are compounded by the urban heat island. These cities are also interested in improving their air quality. This paper summarizes and discusses current knowledge on how green spaces may be used to reduce heat-related health impacts and their potential co-benefits, especially for air quality. The literature shows that vegetation contributes to the creation of cool islands in cities, and to locally decreasing temperature and air pollutant concentrations. Few epidemiological studies have investigated the associated health impacts, but what is available indicates that vegetation is probably a protective factor that reduces mortality and morbidity during heat waves. Green spaces can also contribute to restoring and building resi-lience capabilities, thus reducing the health impacts of heat and pollution. Current knowledge provides the material to develop green space strategies adapted to optimize benefits in terms of urban heat island, ther-mal comfort and air quality, generating potentially large health benefits. Only a part of those benefits can be quantified with current health impact assessment tools.
Publisher: AgroParisTech, Nancy, France
Date: 2018

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search