Les effets des arbres et de la forêt sur la qualité de l’air et la santé humaine dans et autour des zones urbaines

Show full item record

Files in this item

PDF RFF_2018_70_2-3-4_297_Nowak.pdf 924.6Kb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/70003  |   DOI : https://doi.org/10.4267/2042/70003
Title: Les effets des arbres et de la forêt sur la qualité de l’air et la santé humaine dans et autour des zones urbaines
Author: Nowak, David J.; Van Den Bosch, Matilda
Abstract: On connaît depuis plus d’un siècle les problèmes dans les villes liés à la pollution de l’air et à des températures de l’air plus élevées et également l’impact favorable des arbres et de la forêt sur la qualité de l’air et leurs effets régulateurs sur sa température. La recherche scientifique a enrichi nos connaissances sur les différentes façons dont les arbres agissent sur la qualité de l’air et sa température. Les arbres ont une incidence à la fois positive et négative sur la qualité de l’air et par conséquent sur la santé humaine car ils modifient les microclimats locaux, modifient la consommation d’énergie dans les constructions, éliminent certains polluants atmosphériques et émettent certaines substances chimiques. Si l’effet global des arbres et de la forêt se solde par une amélioration de la qualité de l’air, la gestion des forêts à l’échelon local doit tenir compte des modifications du vent induites par les arbres et des effets que cela peut avoir sur la dispersion des polluants et sur leurs concentrations relevées localement. Les forêts limitent dans certains cas la dispersion de la pollution, ce qui augmente les concentrations en polluants localement (par exemple, le long des routes), mais à l’inverse peuvent protéger certains sites des émissions de polluants et jouer un rôle important dans la réduction des concentrations en polluants localement (par exemple, à l’intérieur des peuplements forestiers). Une meilleure compréhension des mécanismes par lesquels les arbres influencent la qualité de l’air et sa température permet de mieux adapter les plans d’aménagement des paysages et d’utiliser les arbres et la forêt pour améliorer la santé humaine.The problems associated with air pollution and higher air temperatures in cities have been known for over a century, but so have the impacts of trees and forests on improving air quality and regulating air tempera-tures. Science has advanced our understanding on the various ways that trees affect air quality and tempe-ratures. Trees affect air quality and consequently human health in both positive and negative ways by regulating air temperatures, altering the local microclimates, altering building energy use, removing air pollu-tants and emitting various chemicals. While the overall effect of trees and forests is an improvement in air quality, local scale forest designs near pollutant sources need to be considered as trees alter wind flow and can affect pollutant dispersion and local concentrations. Forests can limit pollution dispersion and increase local pollutant concentrations (e.g., along streets), but can also protect sites from pollutant emissions and have substantial impacts on lowering local pollution concentrations (e.g., in forest stands). By understanding how trees affect air quality and air temperatures, better landscape designs can be implemented to use trees and forests to improve human health.
Publisher: AgroParisTech, Nancy, France
Date: 2018

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search