Effets des forêts et des bains de forêt (shinrin-yoku) sur la santé humaine : une revue de la littérature

Show full item record

Files in this item

PDF RFF_2018_70_2-3-4_273_Li.pdf 1.220Mb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/70001  |   DOI : https://doi.org/10.4267/2042/70001
Title: Effets des forêts et des bains de forêt (shinrin-yoku) sur la santé humaine : une revue de la littérature
Author: Li, Qing
Abstract: Depuis longtemps, les êtres humains apprécient les milieux forestiers grâce à l’atmosphère tranquille qui y règne, la beauté des paysages, le climat clément, les odeurs agréables et l’air frais et pur. Depuis 2004, des études en séries ont été menées au Japon afin d’étudier les effets des milieux forestiers sur la santé humaine. Nous avons établi une nouvelle science interdisciplinaire qui appartient aux catégories des médecines douces, de la médecine environnementale et de la médecine préventive. Elle recouvre les effets des milieux forestiers sur la santé humaine. Les effets bénéfiques suivants sur la santé humaine ont été recensés : augmentation de l’activité humaine des cellules tueuses naturelles (NK, natural killer), du nombre de cellules NK et du taux intracellulaire des protéines anticancéreuses, suggérant un effet préventif contre les cancers ; baisse de la pression artérielle, de la fréquence cardiaque et de certaines hormones de stress telles que l’adrénaline et la noradrénaline urinaires et le cortisol salivaire ; augmentation de l’activité du nerf parasympathique et réduction de celle du nerf sympathique ; augmentation des taux sériques d’adiponectine et du sulfate de déhydroépiandrostérone ; dans le test dit du profil des états d’humeur (PDEH), réduction des scores pour l’anxiété, la dépression, la colère, la fatigue et la confusion, et augmentation du score pour la vigueur, attestant également d’effets psychologiques. Ces résultats indiquent que les bains de forêt pourraient avoir des effets pré-ventifs contre les maladies liées au mode de vie.Humans have enjoyed forest environments for ages because of the quiet atmosphere, beautiful scenery, mild climate, pleasant aromas, and fresh, clean air. In Japan, since 2004, serial studies have been conducted to investigate the effects of forest environments on human health. We have established a new medical science called Forest Medicine. The Forest Medicine is a new interdisciplinary science, belonging to the categories of alternative medicine, environmental medicine and preventive medicine, which encompasses the effects of forest environments on human health. It has been reported that forest environments have the following bene-ficial effects on human health: Increase human natural killer (NK) activity, the number of NK cells, and the intracellular levels of anti-cancer proteins, suggesting a preventive effect on cancers. Reduce blood pressure, heart rate, and stress hormones, such as urinary adrenaline and noradrenaline and salivary cortisol. Increase the activity of parasympathetic nerves and reduce the activity of sympathetic nerves. Increase the levels of serum adiponectin and dehydroepiandrosterone sulfate. In the Profile of Mood States (POMS) test, reduce the scores for anxiety, depression, anger, fatigue, and confusion, and increase the score for vigor, showing psy-chological effects as well. These findings suggest that forest environments may have preventive effects on lifestyle-related diseases.
Publisher: AgroParisTech, Nancy, France
Date: 2018

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search