Greffes ovariennes intra-oculaires. Applications au diagnostic de la gestation

Show full item record

Files in this item

PDF AVF_1948_3_98.pdf 1.180Mb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/69680  |   DOI : https://doi.org/10.4267/2042/69680
Title: Greffes ovariennes intra-oculaires. Applications au diagnostic de la gestation
Author: Marcenac, N.; Vors, J.
Abstract: La transplantation intra- oculaire, sous la cornée, d’un demi-ovaire de lapine âgée de deux mois environ, castrée au moment même de cette greffe, est d’exécution facile et donne rapidement une glande bien fixée, récupérant ses fonctions, ayant des caractères macroscopiques utilisables pour en surprendre toutes les modifications texturales. Cette auto-greffe est préférable à l’homo-greffe, employant un ovaire embryonnaire qui, plus facile à réussir, réclame un plus long délai (six mois au moins) pour donner une glande suffisam ment développée. L’injection, au sujet greffé, d’un prélèvement requis (urine, sang, sérum), dans la limite de 40 à 100 jours de gestation, pro duit une réaction identique à celle, classique, de Friedmann, sans nécessité de laparotomies successives. La méthode est donc facile et rapide. Tous détails utiles relatifs aux caractères histologiques du gref fon, au développement de ce dernier sous l’influence de l’implan tation d’abord, d’une réaction positive ensuite, seront donnés dans un travail plus important que la présente communication et qui fera le sujet de la thèse de doctorat de l’un de nous.
Publisher: Académie vétérinaire de France, Paris (FRA)
Date: 1948

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search