Étude descriptive de 2 722 oeso-gastro duodénopathies à l'hôpital militaire de Cotonou : Inflammations chez les femmes, ulcères chez les hommes

Show full item record


Le texte intégral est désormais accessible en ligne
uniquement chez SpringerLink.


Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/6884
Title: Étude descriptive de 2 722 oeso-gastro duodénopathies à l'hôpital militaire de Cotonou : Inflammations chez les femmes, ulcères chez les hommes
Author: SEHONOU (J.); ADDRA (B.); KODJOH (N.)
Abstract: Le but de cette étude est d'établir chez des patients admis pour une oeso-gastro-duodénoscopie diagnostique, la nature, l'importance, et les raisons des différences observées entre hommes et femmes. Tous les patients reçus dans l'unité d'endoscopie digestive de l'Hôpital d'Instruction des Armées de Cotonou ont été inclus dans l'étude qui s'est déroulée de juin 2001 à juin 2003. Pour chaque patient, étaient recueillis les caractéristiques socio-démographiques, les motifs de réalisation de l'EOGD, les types de lésions trouvées en fonction de la topographie. Les résultats étaient consignés sur la feuille de compte rendu standardisée. L'analyse des données a été réalisée à l'aide du logiciel Epi Info 6 Fr. Deux mille sept cent vingt-deux patients, dont 1396 hommes, ont été examinés au cours de cette période. Les épigastralgies sont le motif de consultation le plus fréquent chez les femmes alors que les hémorragies digestives semblent prédominer chez les hommes. L'endoscopie haute a été considérée comme normale chez 64 femmes et 49 hommes (p=0,2). Au niveau de l'oesophage, les ulcères, les candidoses et les varices oesophagiennes semblent prédominer dans le sexe masculin. Le sex ratio H/F est respectivement de 2,33,1,71 et 2,40. Au niveau de l'estomac, les lésions ulcérées, tumorales et celles liées à l'hypertension portale semblent prédominer chez les sujets de sexe masculin. Les atteintes inflammatoires congestives prédominent chez les sujets de sexe féminin. La stase salivaire semblait plus souvent notée chez les hommes que chez les femmes (p= 0,03). Au niveau du duodénum, les lésions duodénales qu'elles soient inflammatoires ou ulcéreuses, sont plus souvent fréquentes chez les hommes. La prédominance des lésions inflammatoires oesophagiennes gastriques chez les patients de sexe féminin, et celle des ulcères et des tumeurs chez les sujets de sexe masculin sont conformes aux données connues. Au Bénin, la consommation des anti-inflammatoires non stéroïdiens et de l'alcool peut favoriser la survenue de telles lésions. Toutefois, notre étude descriptive n'a pas permis de trouver de cause à ces différences en fonction du sexe.
Subject: Ulcération; Tumeur; Foie; Hôpital; Militaire; Inflammation; Femme; Ulcère; Médecine nucléaire; Radiologie; Oesophagogastroduodénoscopie; Endoscopie gastrointestinale; Ulceration; Tumor; Liver; Hospital; Military; Inflammation; Woman; Ulcer; Nuclear medicine; Radiology; Esophagogastroduodenoscopy; Gastrointestinal endoscopy
Publisher: Endoscopica, Nancy, France
Date: 2006

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search