Impact clinique chez les patients explorés par vidéocapsule PILLCAM SB® : suivi à 1 an des patients inclus consécutivement dans 2 centres français en 2003

Show full item record


Le texte intégral est désormais accessible en ligne
uniquement chez SpringerLink.


Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/6880
Title: Impact clinique chez les patients explorés par vidéocapsule PILLCAM SB® : suivi à 1 an des patients inclus consécutivement dans 2 centres français en 2003
Author: EL ALAOUI (M.); D'HALLUIN (P. N.); BOUSTIERE (C.); BRETAGNE (J. F.); HERESBACH (D.)
Abstract: L'exploration de l'intestin grêle par vidéocapsule (VCE) se généralise et son rendement diagnostique est bien établi. Son impact dans le traitement ou la prise en charge des patients suspects d'être atteints d'une pathologie intestinale est peu connu et doit être précisé pour déterminer sa cotation et prise en charge dans la nouvelle CCAM. Notre objectif a été de définir l'impact diagnostique et thérapeutique immédiat et à long terme de la VCE. Méthode et Patients : 59 et 33 patients ont consécutivement été inclus en 2003 à partir de 2 centres français de seconde génération dans leur première année d'utilisation de la VCE moins de 3 ans après l'arrivée de la méthode en France. Ces 92 patients ont été explorés pour anémie (n = 63), hémorragie digestive obscure patente (n = 20), entéropathie et suspicion de maladie de Crohn (n = 6) ou suspicion ou bilan de tumeur intestinale (n = 3). La VCE était réalisée après 12 heures de jeûne et préparation par 1 à 2 litres de polyéthylène glycol par la capsule Pillcam SB (Given Imaging). L'impact diagnostique et thérapeutique a été établi par interrogatoire des médecins généralistes et gastro-entérologues dans un délai médian de 12 mois après l'exploration. Résultats : Le rendement diagnostique immédiat était de 40 % (36/92) soit 33 % et 52 % dans les 2 centres. Le rendement diagnostique et thérapeutique était de 63 % à 1 an soit 66 et 64 % dans les 2 centres. La VPP et VPN étaient respectivement de 100 % et 94 %. Conclusion: Le rendement diagnostique obtenu dans des centres de deuxième génération est superposable à ceux des centres pionniers. La bonne VPN de la VCE permet de proposer cette exploration en première intention après un bilan par vidéoendoscopie oesogastroduodénale et colique négatif et de stopper le bilan ou de l'orienter vers une autre cible que l'intestin grêle. Ce résultat et cette VPN sont confortés en intégrant le suivi des explorations négatives chez les patients suivis 1 an après l'exploration par VCE.
Subject: Tumeur; Foie; Homme; Médecine nucléaire; Radiologie; Tumor; Liver; Human; Nuclear medicine; Radiology
Publisher: Endoscopica, Nancy, France
Date: 2006

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search