Bookmark and Share

Amélioration de l’état de la végétation et de la fertilité des sols des parcours arides du Maroc par les techniques de restauration et de réhabilitation

Show full item record

Files in this item

PDF RevuedEcologie_2018_73_4_401.pdf 443.9Kb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/68555
Title: Amélioration de l’état de la végétation et de la fertilité des sols des parcours arides du Maroc par les techniques de restauration et de réhabilitation
Author: Hachmi, Azeddine; Andich, Karim; El Alaoui-Faris, Fatima Ezzahra; Mahyou, Hamid
Abstract: L’amélioration de l’état de la végétation et de la fertilité des sols est une préoccupation majeure pour une réhabilitation réussie dans les parcours dégradés. Cette étude examine l’impact de la mise en repos, de la technique de conservation de l’eau et du sol (CES) et de la plantation fourragère sur le recouvrement de la végétation, la phytomasse, la valeur énergétique de la phytomasse (UF.ha-1), le pH, la matière organique (MO), le phosphore assimilable (P), le calcaire total (CaT), le potassium échangeable (K), le sodium échangeable (Na) et la conductivité électrique (CE) dans cinq sites différents. Les résultats montrent que ces techniques permettent de restaurer les parcours steppiques en induisant une dynamique positive de la végétation et du sol. Ainsi, la mise en repos, la technique de CES et la plantation d’Atriplex nummularia ont entraîné une accumulation de la matière organique dans les sols et ont amélioré le recouvrement, la phytomasse et la valeur énergétique de la végétation avec des valeurs allant jusqu’à 85 %, 2,84 t.ha-1 et 931 UF.ha-1 respectivement. Par contre, le site en pâturage libre est marqué par une phytomasse inférieure à 0,31 t.ha-1, correspondant à une valeur énergétique inférieure à 46 UF.ha-1, et par un recouvrement végétal inférieur à 6 %. Ce site est marqué aussi par des taux du sodium échangeable (Na) et de conductivité électrique (CE) élevés avec des valeurs moyennes de 463,65 mg.kg-1 et 4,66 mS.cm-1 respectivement.Improving vegetation condition and soil fertility is a major concern for successful rehabilitation in degraded rangelands. This study examines the impact of fencing, water and soil conservation technique (CES) and fodder shrub plantations (Atriplex nummularia) on vegetation cover, phytomass, energy value of phytomass (UF.ha-1), pH, organic matter (MO), available phosphorus (P), total limestone (CaT), exchangeable potassium (K), exchangeable sodium (Na) and electrical conductivity (EC) in five different sites. Results show that these techniques can restore the rangeland steppe by inducing a positive dynamics of vegetation and soil. Hence, fencing, CES and Atriplex nummularia trained an accumulation of organic matter in soils and they improved cover, phytomass and energy value of vegetation until 85 %, 2.84 t.ha-1 and 931 UF.ha-1 respectively. On the other hand, the free grazing site is marked by a phytomass less than 0.31 t.ha-1 corresponding to an energy value less than 46 UF.ha-1 and a global cover less than 6 %. This site is also marked by high levels of exchangeable sodium (Na) and electrical conductivity (CE) with average values of 463.65 mg.kg-1 and 4,66 mS.cm-1 respectively.
Publisher: Société nationale de protection de la nature et d'acclimatation de France, Paris (FRA)
Date: 2018

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record