Bookmark and Share

Dynamique des formes de résistance des amibes entéropathogènes en milieu aquatique pollué (Yaoundé, Cameroun)

Show full item record

Files in this item

PDF RevuedEcologie_2018_73_3_242.pdf 562.8Kb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/68138
Title: Dynamique des formes de résistance des amibes entéropathogènes en milieu aquatique pollué (Yaoundé, Cameroun)
Author: Ajeagah, Gideon Aghaindum; Mbondo, Serge Biyong; Kapso, Mireille Tchouankep
Abstract: Une étude visant à rechercher les formes de résistance des amibes entéropathogènes et à déterminer l’influence de quelques paramètres physico-chimiques sur leur distribution a été conduite dans les eaux usées et de surface de la ville de Yaoundé, de décembre 2012 à mai 2013. Les analyses bioécologiques se sont poursuivies au courant de l’année 2015-2016. Les collectes mensuelles des échantillons d’eau ont été faites dans six points de prélèvement dont deux sur l’effluent du camp SIC de Messa (avant et après la station d’épuration) et quatre au niveau du cours d’eau Mingoa. Les analyses physico-chimiques ont été effectuées suivant les méthodes standards. Les opérations d’identification et de mensuration des kystes se sont faites au microscope inversé de marque Olympus modèle CK2 au grossissement 400 à l’objectif 40X, après concentration des échantillons et coloration au Merthiolate-Iode-Formol. Les résultats des analyses physico-chimiques montrent que l’effluent domestique et les eaux du Mingoa sont faiblement acides (6,97 ± 0,34 UC), très peu oxygénées (22,83 ± 17,15 %), fortement minéralisées (408,00 ± 292,07 µS/cm) et riches en matière organique biodégradable (DBO5 = 83,86 ± 69,28 mg/L d’O2). Ces analyses physico-chimiques rendent compte d’une pollution domestique au niveau de l’effluent et d’un apport de matière organique d’origine anthropique au niveau du cours d’eau Mingoa. Concernant la biologie, les résultats ont révélé la présence des kystes d’Entamoeba coli, Entamoeba histolytica, Entamoeba hartmanni, Endolimax nana et Pseudolimax butschlii, avec des densités moyennes comprises entre 222 ± 110,14 kystes/L (à la station MG2 durant la Petite Saison Pluvieuse) et 1867 ± 1885,85 kystes/L (à la station E1 pendant la Grande Saison Sèche). La répartition des tailles des kystes observés variait de 4 à 28 µm. De fortes corrélations ont été observées entre certains paramètres physico-chimiques et les densités kystiques. Il en ressort donc que ces eaux sont sujettes à une pollution fécale et que les populations environnantes sont exposées à des risques sanitaires liés à la prévalence de l’émergence des amibiases.A study aimed at assessing the infectious forms of entero-pathogenic amoeba and the impact of physico-chemical variables on their distribution in waste and surface water of the city of Yaoundé was carried out from December 2012 to May 2013. The bioecological assessment of the amoeba load was carried out in 2015-2016. Monthly sampling was carried out on six points, that is two on the Messa residential effluent (before and after the purification station) and four sampling points on the Mingoa river basin. The physico-chemical analyses, carried out by volumetry and spectrophotometry, revealed that the waste water and surface water were lowly acidic (6.97 ± 0.3 UC), lowly oxygenated (22.83 ± 17.15 %), highly mineralized (408.00 ± 292.07 µS/cm) and presented a high DBO5 value (83.86 ± 69.28 mg/L O2). The values of this physico-chemistry reveal a high domestic pollution at the effluent and an input of organic matter at the Mingoa stream, due to antropogenic activity. The observation of the cysts was done with an Olympus model CK2 microscope at objective 40X, after concentration of the samples according to the techniques of direct observation and Merthiolate-Iode-Formol. The analyses proof the spatial and seasonal presence of cysts (454.60 ± 625.57 cysts/L) of enteropathogens such as Entamoeba coli, Entamoeba histolytica, Entamoeba hartmanni, Endolimax nana and Pseudolimax butschlii. High correlations were observed between some physico-chimical and biological parameters. There is thus a faecal pollution of waters and human populations are exposed to sanitary risks, particularly amoebioses.
Publisher: Société nationale de protection de la nature et d'acclimatation de France, Paris (FRA)
Date: 2018

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record