Bercé avant la forêt. Premiers résultats des traitements cartographiques et prospections lidar sur la forêt de Bercé (Sarthe)

Show full item record

Files in this item

PDF RFF_2017_69_4_519_544_Lejeune_HD.pdf 12.34Mb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/67877  |   DOI : https://doi.org/10.4267/2042/67877
Title: Bercé avant la forêt. Premiers résultats des traitements cartographiques et prospections lidar sur la forêt de Bercé (Sarthe)
Author: Le Jeune, Yann; Dardignac, Cécile; David, Sophie
Abstract: La forêt de Bercé (Sarthe) a fait l’objet d’une étude archéologique et d’une cartographie régressive en lien avec l’acquisition et le traitement de données lidar. Cette étude s’ajoute à celles menées avec la même méthodologie sur des massifs forestiers d’Île-de-France et de Normandie. L’évolution de la forêt domaniale apparaît relativement continue depuis le XIXe siècle. L’étude a mis en évidence un patrimoine archéologique dense localisé dans la partie la plus ancienne de la forêt perceptible par les cartes (forêt royale, 1673). Cette partie importante de Bercé présente des traces de parcellaires agricoles anciens et des enclos, antérieurs à la forêt, et d’autres (parcellaires et enclos plus fins) qui pourraient être contemporains de celle-ci. Les résultats interrogent la notion même d’ancienneté de la forêt de Bercé, laquelle apparaît inexistante ou très réduite au début de notre ère. La relation entre l’« ancienneté des forêts » et la biodiversité trouve ici un bon terrain d’étude incluant la part anthropique, sur une forêt qu’il semble difficile d’attribuer encore à celle des Carnutes.An archaeological study of the Bercé Forest (Sarthe) was conducted along with regressive mapping in combination with the acquisition and processing of LIDAR data. This study follows those already conducted using the same methodology for forest areas in Île-de-France and Normandy. The development of the state forest appears to be almost continuous since the 19th century. The study showed up a dense archaeological heritage located in the most ancient part of the forest that is visible on the maps (royal forest, 1673). This large part of Bercé bears traces of ancient cultivated plots and enclosures, which predate the forest, together with others (smaller sub-plots and enclosures) that are possibly contemporaneous with the forest. These findings challenge the whole notion of old-growth as applied to the Bercé forest, which at the beginning of our era appears inexistent or very limited. The relation between forest continuity and biodiversity can here be usefully investigated, including the anthropogenic component, in a forest that can no longer be ascribed to the Carnutes.
Publisher: AgroParisTech, Nancy, France
Date: 2017

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search