Reconstitution de la dynamique forestière par l’analyse de la matière organique des sols par spectroscopie dans le proche infrarouge : l’exemple d’un terroir médiéval abandonné, l’Elmerforst (67, France)

Show full item record

Files in this item

PDF RFF_2017_69_4_455_466_ertlen_HD.pdf 3.282Mb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/67872  |   DOI : https://doi.org/10.4267/2042/67872
Title: Reconstitution de la dynamique forestière par l’analyse de la matière organique des sols par spectroscopie dans le proche infrarouge : l’exemple d’un terroir médiéval abandonné, l’Elmerforst (67, France)
Author: Ertlen, Damien; Froehlicher, Lucie; Dottori, Boris; Schwartz, Dominique
Abstract: La forêt de l’Elmerforst se situe sur le piémont alsacien du massif vosgien. Le nom de cette forêt garde le souvenir d’un lieu du nom d’Elbersforst, créé par défrichement au XIIe siècle et ayant disparu dans le premier tiers du XVIe siècle. Le territoire de l’ancien village est progressivement racheté par la fondation de l’Œuvre Notre-Dame — institution chargée de la construction et de l’entretien de la cathédrale de Strasbourg — aux XVIe et XVIIe siècles. Actuellement, c’est un territoire exclusivement forestier à l’exception d’une clairière centrale. Des fouilles archéologiques réalisées dans la clairière ont permis la mise au jour de vestiges relatifs à cette localité. Les archives historiques et cartographiques n’apportent quant à elles que des informations sporadiques sur les cultures pratiquées au sein de ce terroir à la période médiévale. En revanche, vingt profils de sols ont été prélevés et analysés en laboratoire par spectroscopie proche infrarouge afin de déterminer l’évolution ou la stabilité de l’occupation du sol et, le cas échéant, de cerner l’extension du terroir villageois. Plusieurs profils sous forêt proche du village témoignent d’une histoire forestière récente, postérieure à l’abandon, tandis que les profils périphériques indiquent une histoire forestière plus ancienne. À partir de ces analyses, il est possible de proposer une carte du terroir tel qu’il était exploité au Moyen Âge par une petite communauté villageoise. Les résultats permettent également de discuter de la notion de forêts anciennes qui n’ont pas toutes le même âge.The Elmerforst forest is located in the Alsatian foothills of the Vosges massif. The name of this forest derives from the name of a place called Elbersforts that was created by clearing in the 12th century and disappeared in the first third of the 16th century. The territory encompassed by this ancient village was purchased piece by- piece by the Œuvre Notre-Dame foundation — the institution that was in charge of the construction and maintenance of Strasburg Cathedral — in the 16th and 17th centuries. The territory is currently entirely covered by forest, with the exception of a central clearing. Archaeological excavations conducted in the clearing uncovered remnants of this locality. As for the historical archives and maps, they provide only sporadic information about the crops grown on this land during the medieval period. However, twenty soil profiles were collected and analysed by near-infrared spectroscopy in a laboratory so as to assess changes or stability in land uses and, where applicable, to establish the boundaries of the territory spanned by village. Several profiles from woodland areas close to the village attest to a recent forest history, occurring after abandonment, whereas more peripheral profiles point to a more ancient forest history. On the basis of these profiles, a map of the territory as managed by a small village community during the Middle Ages can be proposed. The results also provide input for discussions on the notion of ancient forests that are not all of the same age.
Publisher: AgroParisTech, Nancy, France
Date: 2017

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search