Un cas de forêt linéaire ancienne dans les paysages ruraux : de la difficile reconnaissance des haies anciennes à l’étude de leur diversité végétale

Show full item record

Files in this item

PDF RFF_2017_69_4_441_454_closset_HD.pdf 1.529Mb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/67871  |   DOI : https://doi.org/10.4267/2042/67871
Title: Un cas de forêt linéaire ancienne dans les paysages ruraux : de la difficile reconnaissance des haies anciennes à l’étude de leur diversité végétale
Author: Closset-Kopp, Deborah; Gallet-Moron, Émilie; Buridant, Jérôme; Lenoir, Jonathan; Decocq, Guillaume
Abstract: La haie en tant que boisement linéaire connaît une nouvelle vocation, celle de corridor écologique entre les fragments forestiers de nos paysages anthropisés. Nous montrons ici en quoi l’ancienneté des haies est cruciale pour évaluer cette fonction de corridor et en quoi, par son origine, son ontogénie et ses représentations, la haie diffère fortement des éléments boisés surfaciques. Une étude réalisée en Picardie (Hauts de France) est résumée, qui plaide en faveur de la conservation des haies les plus anciennes et de leur intégrité structurelle.As linear wooded bands, hedgerows appear as potential ecological corridors between forest patches in anthropogenic landscapes. Here we show how hedgerows differ from woodlands by their origin, ontogeny and representations and thus, why it is crucial to determine how ancient a hedgerow is so as to assess that corridor function. We summarize a study conducted in Picardy (Hauts-de-France) showing that the conservation of the most ancient hedgerows and of their structural integrity should be a priority.
Publisher: AgroParisTech, Nancy, France
Date: 2017

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search