La flore des forêts anciennes du Massif central

Show full item record

Files in this item

PDF RFF_2017_69_4_405_426_renaux_HD.pdf 723.8Kb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/67869  |   DOI : https://doi.org/10.4267/2042/67869
Title: La flore des forêts anciennes du Massif central
Author: Malzieu, Léo; Renaux, Benoît
Abstract: Les forêts anciennes sont définies comme celles présentes sur les plus anciennes cartes disponibles, et ayant continuellement été boisées depuis sans subir de défrichement. Cette notion est indépendante de la gestion sylvicole pratiquée. Leur biodiversité est originale, la continuité temporelle d’un usage forestier permettant le maintien d’une flore particulière. L’objectif de cette étude était de tester la réponse de la flore forestière du Massif central à l’ancienneté, et d’élaborer une liste d’espèces indicatrices de forêts anciennes pour ce territoire. Des relevés floristiques réalisés en forêt ancienne et en forêt récente ont permis de comparer statistiquement la fréquence des espèces dans ces deux contextes. L’ancienneté des relevés a été renseignée en utilisant les cartes d’état-major, réalisées au milieu du XIXe siècle. Six grands types forestiers ont été échantillonnés, et révèlent 103 espèces plus fréquentes en contexte ancien ou récent. Les espèces des forêts anciennes ont souvent une faible capacité de dispersion et sont typiquement forestières. À l’inverse, celles typiques des forêts récentes sont plus fréquemment pionnières, ou relictuelles d’un stade antérieur à la forêt. Si nos résultats concordent globalement avec ceux d’autres auteurs, la réponse de certaines espèces à l’ancienneté varie en fonction du contexte écologique et géographique, ce que les caractéristiques écologiques de certains types de forêts permettent en partie d’expliquer.Ancient forests are defined as being those marked on the oldest available maps that have never been cleared and have remained continuously wooded. This concept applies irrespective of the silvicultural practises implemented. Their biodiversity is original since continuity of a given forest use enables a particular flora to be maintained. The purpose of this study is to test the response of the forest flora in the Massif Central to forest continuity and establish a list of ancient forest indicator species for this area. Floristic records conducted in ancient and recent forests were used to perform a statistical comparison of the frequencies of species in these two contexts. Forest continuity was determined using the ordnance survey maps drawn in the middle of the 19th century. Six major forest types were sampled among which 103 species that are more frequent in ancient or recent environments were identified. The species for ancient forests often have limited dispersal capacity and are typically forest species. Conversely, those typical of recent forests are more frequently pioneer or relictual species for a stage preceding woodland. While our results overall appear to be consistent with those of other authors, the response of some species to forest continuity varies depending on the ecological and geographical context, which can be explained by the ecological features of some types of forests.
Publisher: AgroParisTech, Nancy, France
Date: 2017

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search