Changements à long terme des paysages forestiers dans cinq parcs nationaux métropolitains et le futur parc national des forêts de Champagne et Bourgogne

Show full item record

Files in this item

PDF RFF_2017_69_4_387_404_thomas_HD.pdf 1.383Mb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/67868  |   DOI : https://doi.org/10.4267/2042/67868
Title: Changements à long terme des paysages forestiers dans cinq parcs nationaux métropolitains et le futur parc national des forêts de Champagne et Bourgogne
Author: Thomas, Marie; Bec, Raphaël; Abadie, Juliet; Avon, Catherine; Bergès, Laurent; Grel, Audrey; Dupouey, Jean-Luc
Abstract: Les parcs nationaux métropolitains, qui ont connu une forte progression de leur surface forestière depuis le milieu du XIXe siècle, s’intéressent depuis plusieurs années aux forêts anciennes. Après les avoir identifiées, ils souhaitent mieux connaître leurs spécificités pour pouvoir les préserver et proposer des mesures de gestion adaptées. La comparaison des six territoires étudiés a montré une forte progression de la surface forestière, de 5 % dans le coeur du parc national de Port-Cros à près de 100 ou 200% dans les parcs nationaux de haute montagne et 340% dans les Cévennes. La distribution des situations topographiques, propriétés foncières et essences dominantes en forêt ancienne ou récente reflète également l’histoire des territoires. Les forêts anciennes sont en effet localisées plus fréquemment dans des zones pentues et en versant froid en montagne, espaces moins favorables à l’agriculture. À l’inverse, les forêts récentes apparaissent issues de recolonisation naturelle (essences pionnières sur des terrains plus accessibles) ou de reboisements (forêts domaniales RTM sur pentes par exemple). Ces résultats mettent en avant la déprise agricole, les politiques successives de reboisement ou encore les changements de pratiques pastorales comme dynamiques communes principales de l’évolution des espaces boisés. Ils sont directement valorisables par chacun des territoires. Pour aller plus loin, il est important de mieux connaître la biodiversité liée à l’ancienneté de l’état boisé et l’effet des modes de gestion, passés et actuels, sur cette biodiversité. Un travail complémentaire pourrait aussi être mené sur l’agencement spatial des forêts et le degré de connectivité entre forêt ancienne et récente.In national parks in metropolitan France, where the forest area has grown considerably since the middle of the 19th century, interest in the ancient forests they accommodate has been growing in recent years. Having identified them, national park authorities now wish to gain more knowledge about their specificities so as to better preserve them and offer suitable management methods. A comparison between the six territories surveyed showed up a strong increase in forest area —from 5 % in the heart of the Port-Cros National Park to nearly 100 or 200 % in the mountain national parks and 340 % in the Cévennes Park. The history of the territories is also reflected in the distribution of topographic features, estates and dominant species in both ancient and recent forests. Indeed, ancient forests tend to be located in mountain areas on the steep slopes and on the cold side, i.e. places that are less suitable for farming. Conversely, recent forests appear to be the outcome of natural recolonisation (pioneer species on more readily accessible land) or of reforestation (e.g. state forests under the RTM scheme on slopes). These results show that abandonment of farmland, successive reforestation policies or even changes in pastoral practices are major drivers common to woodland changes. They can be applied directly in all of these territories. To go further, it is important to gain knowledge about the biodiversity associated with the continuity of woodland status and the effect of management methods, both past and present, on that biodiversity. Furthermore, it would be useful to study the spatial layout of forests and the degree of interconnection between ancient and recent forests.
Publisher: AgroParisTech, Nancy, France
Date: 2017

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search