Une méthodologie nationale pour le géoréférencement et la vectorisation des cartes d’état-major, minutes au 1/40 000

Show full item record

Files in this item

PDF RFF_2017_69_4_341_352_gervaise_HD.pdf 1.398Mb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/67865  |   DOI : https://doi.org/10.4267/2042/67865
Title: Une méthodologie nationale pour le géoréférencement et la vectorisation des cartes d’état-major, minutes au 1/40 000
Author: Lallemant, Thierry; Touzet, Thierry; Gervaise, Alain
Abstract: Les cartes d’état-major, levées entre 1818 et 1866, s’avèrent un excellent révélateur historique des forêts anciennes. Elles permettent de qualifier le minimum forestier en France et d’étudier la continuité de l’état boisé jusqu’à nos jours en permettant par exemple la conception de cartes diachroniques, riches en enseignements. Dans l’optique de proposer un cadre et d’homogénéiser les pratiques, le ministère de l’Environnement a confié à l’IGN la rédaction d’une méthodologie nationale qui permette à chaque organisme public ou privé de se lancer, sans difficulté, dans la saisie des forêts anciennes mais aussi des autres occupations historiques du sol présentes sur les cartes. L’article présente une synthèse de la méthodologie proposée. Cette dernière apporte, dans un premier temps, des méthodes et des outils pour géoréférencer au mieux la géométrie des occupations du sol de la carte d’état-major, avec la mise à disposition d’une grille de transformation. Dans un second temps, la méthode apporte des éléments sur le modèle de données, la nomenclature et les concepts de saisie à s’approprier pour être conforme aux attentes. L’objectif étant de produire un référentiel homogène France entière pouvant être utilisé par de nombreux acteurs, et valorisé sur le Géoportail.French Ordnance Survey (Etat-Major) maps, surveyed between 1818 and 1866, prove to be an excellent historical indicator of ancient forests. They have been used to characterise the historical minimum forest area in France and to study forest continuity up to the present day, for instance by providing the material for drafting enlightening diachronic maps. With a view to offering a framework and standardising practices, the Ministry of the Environment has entrusted IGN [National Geographic Institute] with establishing a national methodology that will enable public and private bodies to easily venture into the digitization of ancient forests but also of the other historical uses of the land present on the maps. The article presents a summary of the proposed methodology. In the first place, it provides methods and tools for optimally geo-referencing the land cover and the other layers of Etat-Major maps using a transformation grid. As a second step, the method provides elements on the data model, the nomenclature and the digitization concepts. The aim is to produce a uniform frame of reference for the whole of France that can be used by many players and leveraged on the IGN’s Géoportail website.
Publisher: AgroParisTech, Nancy, France
Date: 2017

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search