Bookmark and Share

Les orchidées de la région de Souk-Ahras (Nord-est algérien) : inventaire, écologie, répartition et enjeux de conservation

Show full item record

Files in this item

PDF RevuedEcologie_2018_73_2_167.pdf 1.126Mb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/66103
Title: Les orchidées de la région de Souk-Ahras (Nord-est algérien) : inventaire, écologie, répartition et enjeux de conservation
Author: Boukehili, Khouloud; Boutabia, Lamia; Telailia, Salah; Menaa, Mohcen; Tlidjane, Assma; Maazi, Mohamed Cherif; Chefrour, Azzedine; Saheb, Menouar; Véla, Errol
Abstract: La connaissance des orchidées de l’Algérie a sérieusement progressé ces dernières années, mais certaines régions, comme celle de la wilaya de Souk-Ahras (nord-est de l’Algérie), demeurent sous-prospectées. Cette étude est une approche phytoécologique qui a pour objectif d’améliorer la connaissance des orchidées de cette wilaya. Une série de prospections réalisée par les auteurs entre 2011 et 2015, s’est soldée par l’inventaire de 7 genres, comprenant 27 espèces/sous-espèces et 1 hybride. Certaines espèces présentent une large distribution à travers le territoire de la wilaya, alors que d’autres sont très localisées. Seules 18 communes sur les 26 de la wilaya sont concernées par cette distribution et représentées par 73 stations incluant au moins une espèce d’orchidées. Parmi les taxons observés, sept sont qualifiés de rares ou très rares à l’échelle du pays, au moins trois sont des endémiques algéro-tunisiens (Ophrys battandieri, Ophrys numida, Orchis pauciflora subsp. laeta) et au moins trois sont menacés à l’échelle globale (Ophrys atlantica, VU ; Orchis patens subsp. patens, EN ; Serapias lingua subsp. stenopetala, CR). Les orchidacées de la wilaya de Souk-Ahras croissent souvent sur des sols calcaires, argileux ou siliceux, dans un bioclimat subhumide ou rarement semi-aride, à toutes les altitudes de la wilaya (500 à 1400 m). Cette variété d’espèces met en évidence la richesse taxinomique et confirme l’intérêt de prospecter cette région négligée par les orchidologues.Algerian orchids became better known during the last years, but certain regions, such as the province of Souk-Ahras (Northeast of Algeria), remain under-prospected. This study is a phytoecological approach, which aims to improve the knowledge of the orchids of this province. A series of targeted surveys has been realized between 2011 and 2015 when we were able to check 7 genera, including 27 species/subspecies and 1 hybrid. Some species are widely distributed throughout the province territory, while others are very localized. Only 18 municipalities among the 26 in the province are concerned by this distribution and are represented by 73 stations including at least one species of orchids. Among the observed taxa 7 are qualified as rare or very rare at national level, at least 3 are Algerian-Tunisian endemics (Ophrys battandieri, Ophrys numida, Orchis pauciflora subsp. laeta) and at least 3 are threatened at global scale (Ophrys atlantica, VU ; Orchis patens subsp. patens, EN ; Serapias lingua subsp. stenopetala, CR). The orchids of Souk-Ahras province often grow on limestone, clayey or siliceous soils, in a subhumid bioclimate rarely semi-arid, at all altitudes of the province, from 500 to 1400 m. This variety of species highlights the taxonomic richness and confirms the interest of prospecting this region that was neglected by orchidologists,
Publisher: Société nationale de protection de la nature et d'acclimatation de France, Paris (FRA)
Date: 2018

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record