Early Cenomanian coral faunas from Nea Nikopoli (Kozani, Greece; Cretaceous)

Show full item record

Files in this item

PDF CG1803-1.pdf 22.68Mb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/66094  |   DOI : https://doi.org/10.4267/2042/66094
Title: Early Cenomanian coral faunas from Nea Nikopoli (Kozani, Greece; Cretaceous)
Author: Löser, Hannes; Steuber, Thomas; Löser, Christian
Abstract: A Lower Cenomanian marine succession rich in corals is reported from the western margin of the Pelagonian zone in central Greece. The succession starts with a coarse conglomerate followed by sandstone, nodular limestone and massive limestone. Fifteen levels contain corals with the nodular limestone being the most species-rich. As a total, 78 species in 46 genera are described. They belong to 15 superfamilies. Three genera and four species are described as new. The new genera belong to the families Heterocoeniidae and Felixaraeidae, and the informal Plesiosmiliids. The record of six genera results in stratigraphical range extensions. The coral associations show more relationships to Lower than to Upper Cretaceous faunas. Thirty-nine genera already existed before the Cenomanian and 33 genera continued into the Middle Cenomanian, but only 19 genera persisted into the Turonian. The coral fauna has close palaeobiogeographic relationships with mainly Boreal or North Tethyan Cenomanian faunas such as those of the Aquitanian Basin, the Basque-Cantabrian Basin, or with faunas from the northern margin of the Rhenish Massif, but shares also species with the Upper Aptian to Lower Albian of the Bisbee Basin in North America and with faunas of the Lower to Middle Albian of the Northern Pyrenees.Une série marine riche en coraux d'âge Cénomanien inférieur est signalée sur la marge occidentale de la zone pélagonienne en Grèce centrale. La série débute par un conglomérat grossier suivi d'un grès, d'un calcaire noduleux et d'un calcaire massif. Quinze niveaux renferment des coraux, le calcaire noduleux étant le plus riche en espèces. En tout 78 espèces réparties en 46 genres et 15 superfamilles sont décrites. Trois genres et quatre espèces sont nouveaux. Les nouveaux genres appartiennent à la famille des Heterocoeniidae et à celle des Felixaraeidae, ainsi qu'à celle informelle des Plésiosmiliidés. Les assemblages de coraux montrent plus de relations avec des faunes du Crétacé inférieur qu'avec celles du Crétacé supérieur. 39 genres existaient déjà avant le Cénomanien et 33 se sont prolongés dans le Cénomanien moyen, mais seulement 19 ont persisté jusque dans le Turonien. La faune corallienne montre des relations paléobiogéographiques étroites avec principalement des faunes du Cénomanien boréal ou nord-téthysien comme celles du Bassin d'Aquitaine, du Bassin Basco-Cantabrique, ou avec des faunes de la marge nord du Massif rhénan, mais elle partage aussi des espèces avec l'Aptien supérieur ou l'Albien inférieur du Bassin de Bisbee en Amérique du Nord ainsi qu'avec des faunes de l'Albien inférieur à moyen des Pyrénées septentrionales.
Subject: Corals; Greece; Cretaceous; Scleractinia; taxonomy; new taxa; Coraux; Grèce; Crétacé; Scleractinia; taxinomie; nouveaux taxons
Publisher: Association "Carnets de Géologie"
Date: 2018-04-01

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search