Vers l’extension à toute la C E E. des droits du Vétérinaire d’un État membre (travaux du Conseil de l'Europe du 18-12-78)

Show full item record

Files in this item

PDF AVF_1979_2_213.pdf 204.3Kb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/65464  |   DOI : https://doi.org/10.4267/2042/65464
Title: Vers l’extension à toute la C E E. des droits du Vétérinaire d’un État membre (travaux du Conseil de l'Europe du 18-12-78)
Author: Rousseau, M.
Abstract: La Communauté Européenne, une période de transition terminée, permet, sur tout son territoire, tout « établissement », toute « prestation de service », sans aucune discrimination fondée sur la nationalité. Ce sera le cas pour les vétérinaires, salariés ou non, dans un délai de deux ans après les deux directives du Conseil de l’Europe du 18 décembre 1978 (son J.O. du 23 décembre 1978). Sont résumées ici : les équivalences des titres et autres garanties éventuelles ; les facilités que doit fournir l’Etat d’accueil (connaissance de sa langue et de ses législation et déontologie) ; 1 uniformisation prévue de la formation vétérinaire, pour laquelle est créé un Comité Consultatif.After a transitional period, the E.E.C. allows all fiscing, all social benefits, without any discrimination based on the nationality everywhere in E.E.C. This will be the case for the veterinarians within a period of two years after the two directives of the Council of Europe of the 18/12/78. (Official Journal: 23/12/78). This text sums up: the equivalence of titles and of other possible guarantees; the facilities which are to be provided by the host state ( knowledge of his language, and of his legislation and professional deontology). And advisory commitee is set up for the expected standardization of the training as a veterinarian.
Publisher: Académie vétérinaire de France, Paris (FRA)
Date: 1979

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search