Quel avenir pour la forêt européenne face au changement climatique et à l’objectif de neutralité carbone ?

Show full item record

Files in this item

PDF RFF_2017_69_3_259_271_lallemand.pdf 620.6Kb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/65341  |   DOI : https://doi.org/10.4267/2042/65341
Title: Quel avenir pour la forêt européenne face au changement climatique et à l’objectif de neutralité carbone ?
Author: Lallemand, Félix; Guérin, André-Jean
Abstract: La forêt occupe une place centrale dans la question du changement climatique. Elle compense en effet chaque année une partie de nos émissions de gaz à effet de serre (GES) et les produits issus de la filière bois peuvent se substituer à des matériaux ou à des combustibles fossiles fortement émetteurs de GES. Mais face aux conséquences du changement climatique, la forêt et les services que nous en tirons sont également vulnérables. Nous présentons dans cet article une proposition publiée par l’association The Shift Project pour dynamiser la filière bois de l’Union européenne (UE) dans le but de réduire ses émissions de GES. Après avoir rappelé le rôle des forêts européennes dans la séquestration du carbone et dressé un panorama de la filière bois de l’UE, nous proposons de doubler d’ici 2050 la substitution des produits bois à d’autres matériaux de construction plus émissifs (béton, acier, aluminium…). Nous envisageons ensuite les actions à mettre en place pour atteindre cet objectif : augmentation de la production de bois, réorientation des flux et structuration de la filière. La mise en oeuvre de ce programme permettrait à l’UE de réduire ses émissions d’au moins 100 millions de tonnes de CO2 en 2050 en profitant par ailleurs d’autres bénéfices économiques, sociaux et environnementaux.Forests take up a central position in the issue of climate change. Indeed, they offset part of our greenhouse gas (GHG) emissions every year, while products of the forestry and forest-based industry can be used as substitutes for materials and fossil fuels that produce significant amounts of GHG emissions. But as a result of climate change, forests and their services are themselves also vulnerable. In this article, authors describe the proposal published by The Shift Project association to revitalise the forestry and forest-based industry in the European Union (EU) with the aim of reducing its GHG emissions. Having recalled the role played by European forests in carbon sequestration and provided an overview of the timber industry in the EU, the authors suggest that substitution of high-emission construction materials (concrete, steel, aluminium, etc.) by wood products should be doubled by 2050. They then consider actions that should be undertaken so as to achieve that objective: increase in production of wood, redirecting flows and structuring of the industry. The implementation of this programme would enable the EU to reduce its emissions by at least 100 million tonnes of CO2 in 2050 while also benefitting from other economic, social and environmental advantages.
Publisher: AgroParisTech, Nancy, France
Date: 2017

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search