La fièvre Q bovine Effets de la vaccination et de l’antibiothérapie sur l’évolution clinique et l’excrétion de Coxiella dans le lait et les sécrétions utérines

Show full item record

Files in this item

PDF AVF_1985_1_91.pdf 522.2Kb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/65037  |   DOI : https://doi.org/10.4267/2042/65037
Title: La fièvre Q bovine Effets de la vaccination et de l’antibiothérapie sur l’évolution clinique et l’excrétion de Coxiella dans le lait et les sécrétions utérines
Author: Woernle, H.; Limouzin, C.; Muler, K.; Durand, M. P.
Abstract: Une expérimentation a été menée pendant plusieurs années, en milieu infecté, sur 30 000 bovins en France et 4 100 bovins de 88 exploitations en Allemagne. Elle a prouvé que : 1. L’efficacité de la vaccination dans les formes cliniques de fièvre O est indiscutable ; les rares échecs partiels ou totaux sont attribués à des infections intercurrentes (I.B.R., B.V.D., etc.). 2. L'éradication de la fièvre O dans les troupeaux infectés peut être obtenue en 4 à 5 ans, par des vaccinations répétées couplées ou non à l’élimination des animaux excréteurs. 3. Cet assainissement peut être considérablement raccourci et ramené à 1 an, lorsque l’on associe l’antibiothérapie (Terramycine LA) à la vaccination. 4. Cette association thérapeutique diminue encore les risques de contamination du consommateur de lait cru ; elle devrait être préconisée pour toutes les exploitations vendant du lait cru et infectées par Coxiella Burnetti.An experimentation has been carried for several years, in infected environment on 30 000 cattles in France and 4 100 cattles belonging to 88 farms in Germany. It has shown that: 1. The efficacy of vaccination on clinical forms of Q fever is beyond argument. The few partial or total failures are attributed to intercurrent infections (I.B.R., B.V.D., etc.). 2. The eradication of Q fever in infected herds can be obtained within four to five years, with repeated vaccinations associated or not with withdrawing of excreting animals. 3. This sanitation period may be considerably shortened to 1 year, when Antibiotherapy (Terramycine LA) is associated to vaccination. 4. This therapeutical association lessens even more the risks of contamination of crude milk consumers. It should be advocated for all farms selling crude milk and infected by Coxiella Bumetti.
Publisher: Académie vétérinaire de France, Paris (FRA)
Date: 1985

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search