Fréquence de la présence de l’anticorps anti-aphteux VIA dans le sérum des taureaux d’insémination artificielle français

Show full item record

Files in this item

PDF AVF_1986_2_187.pdf 406.9Kb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/64770  |   DOI : https://doi.org/10.4267/2042/64770
Title: Fréquence de la présence de l’anticorps anti-aphteux VIA dans le sérum des taureaux d’insémination artificielle français
Author: Goffaux, M.; Larenaudie, B.; Michèle Rémond, Mme; Thibier, M.
Abstract: Les échantillons de sérum de 205 taureaux entretenus dans 13 dépôts de reproducteurs et régulièrement vaccinés contre la fièvre aphteuse ont donné lieu à la recherche, par immuno-précipitation en gélose, de l'anti corps dirigé contre l'antigène VIA des virus aphteux. Trente-deux réactions positives (15,6 %) ont été obtenues. La variabilité de leur fréquence entre centres d'insémination, essen tiellement causée par l'un d'entre eux, entraîne une variabilité selon la race et une irrégularité dans la manifestation de l'effet, d'ailleurs modéré, du délai après la dernière vaccination. La fréquence des réactions positives passe de 83 % pour 1 et 2 vaccinations antérieures à 14,1 % pour 3 et 4 vaccinations et à 23,9 % pour plus de 4 vaccinations. Ces chiffres permettent aux exportateurs de semence vers les U.S.A. d'apprécier le risque d'un refus pour réactivité sérologique du taureau donneur à l'égard de l'antigène VIA.Antibodies to FMD-VIAA were found by means of the AGID test in the sera of 32 (15.6 %) out of 205 regularly vaccinated bulls housed in 13 AI stations. The variation of the percentage of positive reactions found among these studs (essentially one stud reacting differently) causes a variation among breeds and creates some bias in the otherwise moderate expression of the effet of time after last vaccination. The frequency of positive reactions passes from 8.3 % for 1 or 2 previously vaccinated animals to 14.1 °/o for 3 or 4 vaccinations and up to 23.9 Vo for more than 4 vaccinations. These figures may be used by semen exporters to evaluate the risk of a refusal by the U.S. authorities due to the finding of VIA antibody in the serum of the donor bull.
Subject: bovins; fièvre aphteuse; cattle; foot and mouth disease
Publisher: Académie vétérinaire de France, Paris (FRA)
Date: 1986

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search