Rôle épidémiologique des diverses espèces animales dans la contamination rabique de l’Homme en Europe

Show full item record

Files in this item

PDF AVF_1988_4_497.pdf 734.0Kb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/64587  |   DOI : https://doi.org/10.4267/2042/64587
Title: Rôle épidémiologique des diverses espèces animales dans la contamination rabique de l’Homme en Europe
Author: Blancou, J.; Barrat, J.
Abstract: Après un rappel historique sur le développement et l’évolution des dif férents types de rage en Europe, les auteurs établissent les critères qui distinguent les espèces vectrices des espèces victimes dans l’épidémie. Ils indiquent quel est le rôle joué dans la contamination de l’Homme par les espèces vectrices d’une part (ex. : Renard et Chien domestique dans l’Europe du Sud, mais aussi Chien viverrin et Chauve-souris) et par les espèces victimes de l’autre (ex. : Chien dans l’Europe du Nord, Chat, Herbivores). Ces indications sont fondées sur des données biologiques précises concernant les espèces à l’origine de ces contaminations, la fréquence et le titre du virus réexcrété dans leurs glandes salivaires, etc. Les auteurs concluent au moindre danger direct présenté pour l’Homme par les espèces sauvages mais au rôle important de relais joué par les espèces domestiques notamment les chiens et les herbivores.Having briefly reviewed the evolution of the different types of rabies in Europe, the authors recall the criteria between vectors and victims of the rabies epizootics. They show the role played, in the exposure of Man to the disease, by the vectors in one hand (eg.: Fox, domestic Dog in southern Europe but also Raccoon dog and Bats) and by the victims in the other hand (eg.: Dogs, in northern Europe Cats, Herbivores...). These indications are documented on accurate biological data regarding the animal species to which human beings were exposed, notably the fre quency and the viral titer of the rabies virus in their salivary glands. The authors conclude that direct exposure of Man is likely to originate from domestic animals (eg.: dogs, herbivores) rather than from wild species.
Subject: rage; virus; epidémiologie; europe; contamination humaine; rabies; virus; epidemiology; europe; human exposure
Publisher: Académie vétérinaire de France, Paris (FRA)
Date: 1988

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search