Intérêt et utilisation de l’hypnose pour améliorer le bien-être physique et psychologique en oncologie

Show full item record

Files in this item

PDF HEGEL_2017_04_3.pdf 321.3Kb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/63778  |   DOI : 10.4267/2042/63778
Title: Intérêt et utilisation de l’hypnose pour améliorer le bien-être physique et psychologique en oncologie
Author: Grégoire, Charlotte; Faymonville, Marie-Elisabeth; Jérusalem, Guy; Bragard, Isabelle; Charland-Verville, Vanessa; Vanhaudenhuyse, Audrey
Abstract: Le cancer et ses traitements ont de nombreux effets secondaires : douleurs, fatigue, difficultés de sommeil, nausées, vomissements, bouffées de chaleur, détresse émotionnelle. Ces symptômes impactent négativement la qualité de vie des patients et perdurent souvent pendant des années après les traitements. Malgré la difficulté à traiter ces effets secondaires au moyen d’approches pharmacologiques, l’hypnose a souvent été laissée de côté en oncologie. L’hypnose est définie comme un état de conscience modifié au cours duquel des processus d’attention et de concentration focalisées permettent au sujet une absorption dans son monde intérieur associée à une relative mise en suspens de la conscience de l’environnement. Durant cette procédure, un professionnel suggère au patient des changements dans ses sensations, perceptions, pensées ou comportements. Plusieurs études ont mis en évidence l’efficacité de l’hypnose pour diminuer la douleur provoquée par les traitements et procédures oncologiques. ’hypnose est également utile dans le cadre de la gestion de la fatigue liée au cancer. Des interventions combinant hypnose et thérapie cognitivocomportementale ou auto-bienveillance ont montré des effets positifs à ce niveau. Par ailleurs, l’hypnose permet une amélioration de la détresse émotionnelle liée aux procédures médicales et du bien-être psychologique général, ainsi qu’une diminution de certains symptômes physiques comme les nausées et les bouffées de chaleur. Les techniques de neuro-imagerie mettent en évidence des processus cérébraux spécifiques à l’état d’hypnose. Nous pouvons ainsi mieux comprendre les mécanismes sous-jacents aux modifications comportementales rapportées par les patients qui bénéficient de l’hypnose dans leur prise en charge.Cancer and its treatments have several consequences: pain, fatigue, sleep disturbances, nausea, vomiting, hot flashes, and emotional distress. These symptoms negatively affect patients’ quality of life and can persist for years after treatment completion. Despite the difficulty to improve them with pharmacological approaches, hypnosis has often been ignored in oncology settings. Hypnosis can be defined as a particular state of consciousness during which focalized attention and concentration processes allows the person to be absorbed in their inner world, associated with a suspension of the awareness of the environment. During this procedure, a therapist will suggest to the patient some changes in their sensations, perceptions, thoughts or behaviors. Studies have shown the efficacy of hypnosis to decrease treatment and procedure-related pain in oncology. Hypnosis is also useful to deal with cancer-related fatigue. Interventions combining hypnosis and cognitive-behavioral therapy or self-care techniques have shown positive effects on fatigue. Hypnosis also helps to improve procedure-related emotional distress and psychological well-being, as well as some physical symptoms such as nausea and hot flashes. Neuroimaging studies highlighted specific neural mechanisms of hypnotic state, allowing to better understand behavioral modifications reported by patients, after hypnosis.
Subject: Cancer; Oncologie; Hypnose; Cancer; Oncology; Hypnosis
Publisher: ALN Editions, Nancy, France
Date: 2017
Mis à jour: 2017-11-23

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search