Plantation de chênes méditerranéens avec accompagnement ligneux : amélioration de la forme mais réduction de la croissance

Show simple item record

dc.contributor.author Prevosto, B. -
dc.contributor.author Ripert, C. -
dc.contributor.author Gavinet, J. -
dc.contributor.author Esteve, R. -
dc.contributor.author Lopez, J.M. -
dc.contributor.author Guerra, F. -
dc.contributor.author Audouard, M. -
dc.contributor.author Travaglini, C. -
dc.date.accessioned 2017-10-19T14:16:25Z
dc.date.available 2017-10-19T14:16:25Z
dc.date.issued 2016 -
dc.identifier.citation Prevosto, B. ; Ripert, C. ; Gavinet, J. ; Esteve, R. ; Lopez, J.M. ; Guerra, F. ; Audouard, M. ; Travaglini, C. Plantation de chênes méditerranéens avec accompagnement ligneux : amélioration de la forme mais réduction de la croissance. Forêt méditerranéenne, T. XXXVII, n°1, 2016, pp. 17-24.
dc.identifier.issn 2268-3526 -
dc.identifier.uri http://hdl.handle.net/2042/62984
dc.description.abstract Une plantation expérimentale de chênes (Q. ilex, Q. pubescens) avec un accompagnement ligneux de pin d’Alep et de coronille a été réalisée afin d’analyser l’influence des espèces ligneuses accompagnatrices sur la survie, la croissance et la morphologie des chênes sur une période de sept années. La végétation au sol a été, soit enlevée, soit laissée en place, pour détecter une éventuelle facilitation indirecte. Les résultats montrent que ce sont les relations de compétition qui dominent. La survie est fortement réduite pour le chêne blanc sous coronille en raison d’une interception forte de la lumière. Pour les deux chênes, la croissance est toujours plus forte dans les témoins que dans les traitements avec accompagnement, même dans le système enherbé. L’accompagnement avec pin d’Alep est cependant plus favorable que le traitement avec coronille pour le développement initial des chênes. En revanche, la forme des chênes est améliorée par l’accompagnement : les plants sont plus élancés, présentent un houppier moins large et un port moins buissonnant. Sur la base de ces résultats, nous soulignons l’importance de bien identifier les objectifs poursuivis avant d’installer une plantation mixte (par exemple maximiser la croissance des espèces cibles, ou celle du mélange, améliorer la morphologie, etc.) et la nécessité d’une gestion active pour contrôler les effets potentiels indésirables de la végétation accompagnatrice sur les espèces cibles. fr
dc.language.iso fr -
dc.publisher Association Forêt Méditerranéenne, 14 rue Louis Astouin, 13002 MARSEILLE, France (FRA) -
dc.relation.ispartofseries Forêt méditerranéenne
dc.rights Accès libre avec barrière mobile 4 ans - Licence d'utilisation : http://irevues.inist.fr/utilisation -
dc.source Forêt méditerranéenne, [ISSN = 0245-484X], T. XXXVII, n°1, 2016, pp. 17-24.
dc.subject Pinus halepensis (pin d’alep ou pin blanc) fr
dc.subject sylviculture fr
dc.subject écologie forestière fr
dc.subject Quercus (chêne) fr
dc.title Plantation de chênes méditerranéens avec accompagnement ligneux : amélioration de la forme mais réduction de la croissance fr
dc.type Article -


Files in this item

PDF FM_ArticleNonDisponible.pdf 831.6Kb

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record





Advanced Search