Bookmark and Share

Distribution comparée du Dauphin commun (Delphinus delphis) et du Dauphin bleu et blanc (Stenella coeruleoalba) en Méditerranée occidentale

Show full item record

Files in this item

PDF RevuedEcologie_2017_72_4_335.pdf 722.1Kb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/62679
Title: Distribution comparée du Dauphin commun (Delphinus delphis) et du Dauphin bleu et blanc (Stenella coeruleoalba) en Méditerranée occidentale
Author: Gannier, Alexandre
Abstract: La distribution et l’habitat du Dauphin bleu et blanc et du Dauphin commun ont été étudiés dans le bassin occidental de mer Méditerranée grâce à des prospections estivales réalisées en voilier motorisé de 1988 à 2012. L’effort de prospection de 57 912 km a permis d’obtenir 2300 observations de Dauphin bleu et blanc contre 46 de Dauphin commun, ce dernier étant cependant présent dans la plupart des régions échantillonnées. Pour le Dauphin bleu et blanc, l’indice d’abondance relative (IAR) est élevé dans les régions septentrionales et en mer d’Alboran, avec environ un dauphin observé par kilomètre d'effort. Le Dauphin commun est rare dans les zones proches de la France continentale, et son abondance relative est maximale en mer d’Alboran (0,38 dauphin par km), elle apparaît modérée dans la région ouest Sardaigne, et significative dans les régions du sud du bassin. Pour l’ensemble des régions, l’habitat topographique de chaque espèce est distinct, le Dauphin bleu et blanc favorisant les eaux du talus et le domaine océanique, alors que le Dauphin commun préfère les eaux côtières et le talus supérieur, n’ayant presque jamais été observé dans les eaux très profondes. Les statistiques d’échouage en Méditerranée française sont en accord avec nos observations, mais en plus elles indiquent une baisse de fréquence d'échouage du Dauphin commun depuis 1980, avec généralement moins de 1 % des échouages de delphinidés de nos jours, alors que le Dauphin bleu et blanc représente actuellement environ 80 % des cas. La fréquence d'échouage du Dauphin commun est actuellement plus élevée en Corse que sur le continent, toujours en accord avec les résultats de nos prospections. Selon les données historiques d’échouages, les fréquences des deux espèces étaient plus équilibrées dans la première partie du XXe siècle. Cependant, une partie des mentions anciennes a pu être affectée par des confusions entre les deux espèces. L'ensemble des éléments suggère que le Dauphin bleu et blanc était autrefois présent dans les eaux océaniques au large des côtes françaises, comme aujourd'hui, et que le Dauphin commun était fréquent dans les eaux peu profondes du nord-ouest du bassin occidental.The summer distribution and habitat of the Striped Dolphin Stenella coeruleoalba and Common Dolphin Delphinus delphis in the western Mediterranean Sea were investigated with small boat survey data collected from 1988 to 2012. An effective survey effort of 57 912 km enabled to collect 2300 sightings of Striped Dolphin and 46 of Common Dolphin, in most regions of the western basin. High Striped Dolphin relative abundance indices (RAI) were obtained in the northernmost regions and the Alboran Sea, about one dolphin per km of effort, and very low Common Dolphin RAI were obtained off the French continental coast. Common dolphin relative abundance was at the highest in the Alboran Sea (about 0.38 individual/km), moderate in the western Sardinia regions, and significant in other southern regions. Striped and Common Dolphins did not share the same topographic habitat, the former favouring slope and oceanic waters (mean bottom depth 1839 m) and the latter being more frequent in the shelf and slope domains (mean bottom depth 649 m). However, Striped Dolphin was frequently observed in the three habitat types, when Common Dolphin was almost not recorded in the oceanic domain. French stranding statistics were in agreement with our survey results and suggested that Striped Dolphin frequency increased during the 20th century, when Common Dolphin strandings decreased, in particular on French continental shores. However, both species were present in records since the 19th century. While some scientific accounts mentioned Common Dolphin as 'common' and Striped Dolphin as 'rare', erroneous identifications and dubious mentions were identified in the literature. The overall picture suggests that the Striped Dolphin is, and was, a common species in oceanic waters of the western Mediterranean Sea, while the Common Dolphin occupies and occupied a more specific habitat in shallower waters, certainly in relation to its preferred diet. Common Dolphins might have disappeared from regions where their preferred habitat has been overexploited. This study brings new elements to understand Common Dolphin current conservation issues in the Mediterranean Sea.
Publisher: Société nationale de protection de la nature et d'acclimatation de France, Paris (FRA)
Date: 2017

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record