Prévention des infections nosocomiales chez les animaux de compagnie par la biosécurité dans les établissements de soins vétérinaires

Show full item record

Files in this item

PDF 04_keck.pdf 181.7Kb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/62281  |   DOI : https://doi.org/10.4267/2042/62281
Title: Prévention des infections nosocomiales chez les animaux de compagnie par la biosécurité dans les établissements de soins vétérinaires
Author: Keck, Nicolas; Bernard, Fabrice
Abstract: Probablement sous-estimées en médecine vétérinaire, les infections nosocomiales ont des conséquences sanitaires mais aussi économiques ; en outre elles peuvent ternir la réputation des établissements. Elles sont associées à des facteurs de risque variés, intéressant plusieurs aspects de la médecine vétérinaire. Elles peuvent être d’origine endogène ou exogène, et dues à des agents pathogènes ou opportunistes divers. La maîtrise des infections nosocomiales vise à interrompre la chaîne de transmission et à réduire la vulnérabilité de l’hôte. Elle repose sur une approche globale, intégrant l’ensemble de l’organisation de l’établissement vétérinaire. La maîtrise des risques d’infection d’origine exogène repose essentiellement sur l’isolement des animaux infectés ou colonisés, la gestion des flux, les pratiques d’asepsie adaptées et les mesures d’hygiène. Elle concerne également l’utilisation d’équipements adaptés afin de limiter les infections liées aux contaminants de l’environnement. Le contrôle de la qualité de l’environnement permet la surveillance de points critiques et la recherche des sources de contamination. Des procédures doivent décrire les règles de biosécurité dans l’établissement.Nosocomial infections are probably underestimated in veterinary medicine. Yet, they generate both health and economic consequences. In addition, they may tarnish the reputation of establishments. They are of endogenous or exogenous origin, produced by extremely varied pathogens or opportunists microorganisms. Several aspects of veterinary medicine can be considered as risk factors. The control of nosocomial infections is intended to interrupt the transmission chain and reduce the vulnerability of the host. It therefore relies on a comprehensive approach, considering the whole organization of the veterinary practice. The control of exogenous risks of infection depends to a large extent on the isolation of infected or colonized animals, management of flows and hygiene measures. Appropriate equipment should also be used to limit infections caused by actual microorganisms in the veterinary practice environment. Quality control of the environment allows monitoring of critical points or search for the source of contamination. Procedures should describe the biosecurity rules in the veterinary facilities.
Subject: infection nosocomiale; vétérinaire; environnement; réservoir; biosécurité; animaux de compagnie; établissements de soins vétérinaires; nosocomial infection; veterinary; reservoir; biosafety
Publisher: Académie vétérinaire de France, Paris (FRA)
Date: 2017

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search