Trajectoires d’autoéclaircie du Douglas (Pseudotsuga menziesii ) en France

Show full item record

Files in this item

PDF RFF_2016_68_4_323_Ningre.pdf 2.018Mb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/62130  |   DOI : 10.4267/2042/62130
Title: Trajectoires d’autoéclaircie du Douglas (Pseudotsuga menziesii ) en France
Author: Ningre, François; Ottorini, Jean-Marc; Le Goff, Noël
Abstract: Les relations taille-densité sont des équations de prédiction du nombre d’arbres vivants en fonction d’une caractéristique moyenne de peuplement. Elles ne sont généralement connues que pour la densité maximum (densité relative RDI égale à 1). Sur la base de la trajectoire taille-densité suivie par les valeurs (Cg, N) de la circonférence moyenne et du nombre de tiges vivantes à l’hectare nous avons pu établir pour le Douglas en peuplement pur et équienne un nouveau modèle de relation taille-densité — sous la forme d’une fonction polynomiale par morceaux — pour représenter le développement d’un peuplement non éclairci, depuis l’installation jusqu’à la densité maximum. Il apparaît que les points d’inflexion des différentes trajectoires, caractérisant le début de la mortalité, sont liés par une relation linéaire, chaque trajectoire étant seulement fonction de la densité initiale du peuplement. La droite taille-densité maximum et celle d’apparition de la mortalité permettent d’envisager la construction de diagrammes de densité pour aider à établir des règles de décision sylvicole (stand density management).Size-density relations are equations for predicting the number of live trees as a function of an average stand characteristic. They are usually only known for the maximum density (RDI equal to 1). Based on the size-density trajectory followed by the values (Cg, N) for mean girth and number of live stems per hectare, we were able to establish a new size-density relation model for a pure even-aged Douglas-fir stand —in the form of a piecewise polynomial function— representative of the development of an unthinned stand, from initial to maximum density. It appears that the flex points in the various trajectories that are characteristic of the onset of mortality have a linear relation with each trajectory being a function of initial stand density alone. The maximum size-density line and the line for onset of mortality can be used to build density diagrams that could be helpful in establishing rules for stand density management.
Publisher: AgroParisTech, Nancy, France
Date: 2016

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search