Bookmark and Share

Biosurveillance par S.I.G. de la qualité de l’air d’une cité méditerranéenne (Alger), diversité lichénique, indice de pureté atmosphérique (I.P.A) et indice d’impact humain (I.I.H.)

Show full item record

Files in this item

PDF RevuedEcologie_2017_72_2_134.pdf 936.1Kb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/62074
Title: Biosurveillance par S.I.G. de la qualité de l’air d’une cité méditerranéenne (Alger), diversité lichénique, indice de pureté atmosphérique (I.P.A) et indice d’impact humain (I.I.H.)
Author: Ghennam, Kamel; Abdoun, Fatiha
Abstract: La biosurveillance de la qualité de l’air connaît un gain d’intérêt ces dernières années sur la rive sud de la méditerranée. Le développement socio-économique des pays du Maghreb et notamment de l’Algérie induit une augmentation de la pollution atmosphérique, laquelle menace à la fois ses écosystèmes et la santé humaine. La première cartographie de la pollution atmosphérique d’une partie de la baie d’Alger a été établie en 2002. Nous avons entrepris son actualisation en 2011 et par la suite son extension sur toute la baie en utilisant le Système d’Information Géographique (S.I.G.). La base de données élaborée dans ce S.I.G. comporte toutes les données de l’indice de pureté atmosphérique (I.P.A.) jusqu’en 2016. Elle comporte également les informations concernant l’occupation du sol et l’indice d’impact humain (I.I.H.). La méthode utilisée s’appuie sur l’I.P.A. de Leblanc & De Sloover (1970) dans les 1110 relevés réalisés sur 111 stations. Toutes les valeurs de l’I.P.A. ou des variables du milieu sont précisément localisées et représentées sur une carte géo-référencée. Les facteurs environnementaux mesurés ont été comparés aux valeurs de l’I.P.A. et aux mesures physicochimiques des quatre jauges existantes sur la ville. Les résultats ont montré une importante baisse de la qualité de l’air en 14 ans. Nous avons réalisé la première carte d’iso-pollution élaborée sur un S.I.G. avec toutes les données récentes sur la qualité de l’air couvrant toute la baie d’Alger. Les classes de pollution identifiées montrent que, à l’exception d’une station peu polluée, toute la ville d’Alger se caractérise par des classes de pollution élevée. Il a également été montré une corrélation négative entre l’I.P.A. et l’I.I.H. des stations échantillonnées, ce qui corrobore l’importance de l’évolution de la pollution et le danger qu’elle représente sur la santé humaine dans une ville qui continue d’évoluer vers une grande métropole.In the last few years, the biomonitoring of air quality knows interest on the southern shores of the Mediterranean. The socio-economic development of the Maghreb countries, in particular of Algeria, induced a concurrent increase in their pollution which threats both ecosystems and human health. The first mapping of the atmospheric pollution of a part of Algiers Bay was established in 2002. We undertook its actualization in 2011 and subsequently its extension to the whole of the Bay using the Geographic Information System (G.I.S.). The database developed in this G.I.S. contains all data of index of atmospheric purity (I.A.P.) for the period until 2016. It also includes the information regarding land occupation and index of human impact (I.H.I.). The I.A.P. method of Leblanc & De Sloover (1970) was used for 1110 plots checked on the 111 stations. All I.A.P. values or the environmental variables were precisely located and represented on the geo-referenced map. The measured environmental factors were compared to the value of I.A.P. and to the physico-chemical measurements of the four existing pollution gauges in the city. The results showed a significant decrease in air quality in 14 years. We realized the first iso-pollution map elaborated on a G.I.S. with all the recent data on air quality covering all the bay of Algiers. The identified pollution classes show that, except for one less polluted station, the whole Algiers city is characterized by elevated pollution classes. It was also shown a negative correlation between I.A.P. and I.H.I. among sampled stations, which corroborates the importance of the evolution of pollution and its threats for human health in a city that continues to grow into a great city.
Publisher: Société nationale de protection de la nature et d'acclimatation de France, Paris (FRA)
Date: 2017

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record