Bookmark and Share

Exemple de mise en oeuvre du « proven in use argument » pour un composant automobile

Show full item record

Files in this item

PDF lm20_com_7F-1_2_207_Milliot.pdf 879.2Kb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/61836  |   DOI : 10.4267/2042/61836
Title: Exemple de mise en oeuvre du « proven in use argument » pour un composant automobile
Author: Milliot, Frédéric
Abstract: L’argument SdF de preuve par l’usage est fréquemment évoqué dans l’automobile dans une approche très qualitative. Dans cette attitude, un composant qui ne fait pas l’objet d’un suivi qualité particulier, qui ne fait pas parlé de lui, semble remplir ces conditions. La Part 8 de la norme ISO 26 262 constitue une avancée importante en définissant des quantités permettant des décisions argumentées. Il nous a semblé intéressant d’appliquer la norme à un composant spécifique réutilisé. Cette application a montré les limites de la norme qui est interprétable par endroit et contraignante à d’autres.The proven in use argument in the automotive context is generally qualitative. In this approach, a component without particular quality monitoring seems to fulfil these conditions. The Part 8 of the ISO 26 262 is a real progress by the quantification of the argument, enabled justified decisions. It seems interesting to apply the standard in a particular case of component by using our huge warranty data. This exercise shows the standard’s limits, either interpretable or strict to have a practical application.
Publisher: IMdR, Institut pour la Maîtrise des risques
Date: 2016

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record