État des lieux et caractérisation des activités assistées par l’animal proposées en France aux enfants présentant des troubles du spectre autistique

Show full item record

Files in this item

PDF 07_peyroutet.pdf 758.7Kb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/60692  |   DOI : https://doi.org/10.4267/2042/60692
Title: État des lieux et caractérisation des activités assistées par l’animal proposées en France aux enfants présentant des troubles du spectre autistique
Author: Peyroutet-Philippe, Claire
Abstract: La médiation animale ou activité assistée par l’animal (AAA) fait émerger une nouvelle catégorie d’animaux d’utilité dans laquelle les animaux sont au service du bien-être et de la santé des personnes. Les AAA connaissent un réel succès auprès de nombreux publics et les enfants atteints de troubles du spectre autistique (TSA) n’y font pas exception. Les TSA sont des maladies neurodéveloppementales qui requièrent une prise en charge précoce, continue, globale et coordonnée par une équipe pluridisciplinaire. Dans le cadre des TSA, les AAA ne sont pas des thérapies, mais elles peuvent constituer un support de prise en charge, couramment employé par les établissements médico-sociaux. Il n’existe cependant aucune donnée permettant d’évaluer l’ampleur du phénomène et les pratiques du terrain. Aussi avons-nous entrepris de dresser un état des lieux des AAA destinées aux enfants avec TSA dans le cadre de leur prise en charge par les structures médico-sociales en France métropolitaine. Un questionnaire a été diffusé auprès de 2645 établissements et 386 y ont répondu. 60,1% des structures sondées mettent en place des AAA dans la prise en charge des enfants atteints TSA. Les espèces sollicitées, les modalités des activités et les principaux écueils ont pu être précisés. Malgré la forte motivation des structures et leur volonté de poursuivre l’AAA, les difficultés rencontrées sur le terrain sont nombreuses. Un accompagnement des structures par une équipe pluridisciplinaire serait des plus opportuns afin de les guider dans les AAA. L’implication de vétérinaires ou autres spécialistes de l’animal est particulièrement déficiente et serait primordiale pour mettre en place des bonnes pratiques avec les animaux et veiller au respect de leur bien-être.Animal assisted interventions (AAI) cause the emergence of a new category of service animals which aim to improve welfare and good health of people. AAI are very successful and are proposed to a variety of audiences including children with autism spectrum disorders (ASD). ASD are neurodevelopmental conditions which require early, continuous, global and coordinate interventions needing involvement of an interdisciplinary team. AAI are not a therapy but can be a support for management and treatment of ASD. AAI are common in intervention facilities for children with ASD but there is no data to assess the extent and the practices of AAI. We decided to make an assessment of AAI for children with ASD within intervention facilities in France. A questionnaire was sent to 2645 facilities and 386 responded. 60,1% of surveyed facilities use AAI for children with ASD. A wide range of species, settings, professionals, activities and difficulties have all been able to be defined. Despite their strong motivation and their will to maintain the AAI, facilities encounter many difficulties. It would be appropriate to start providing information and guidance to help facilities in AAI. Involvement of veterinarians or other animal experts is especially missing and would be necessary in order to implement good practices with animals and to ensure animal welfare.
Subject: autism spectrum disorders; child; animal-assisted intervention; intervention facilities; animal welfare; autisme; troubles du spectre autistique; enfant; médiation animale; activités assistées par l’animal; structures médico-sociales; bien-être animal
Publisher: Académie vétérinaire de France, Paris (FRA)
Date: 2016

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search