Bookmark and Share

Quel est le rôle des bordures agricoles dans la connectivité de la flore des agroécosystèmes de la Réserve de biosphère Luberon-Lure ?

Show full item record

Files in this item

PDF CS_2015_13_84.pdf 325.0Kb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/58859
Title: Quel est le rôle des bordures agricoles dans la connectivité de la flore des agroécosystèmes de la Réserve de biosphère Luberon-Lure ?
Author: Guiller, Clémence; Affre, Laurence; Dumas, Estelle; Tatoni, Thierry
Abstract: Les objectifs de ce travail sont d’analyser le patron d’abondance de deux espèces végétales communes des bordures agricoles et la dispersion de leur pollen, afin d’apprécier le rôle des bordures agricoles dans la connectivité des agroécosystèmes du Pays d’Aigues. Les espèces choisies, Crepis sancta (Asteraceae) et Euphorbia serrata (Euphorbiaceae) illustrent des stratégies fonctionnelles contrastées. Deux secteurs expérimentaux, d’un rayon de 1 000 m, ont été mis en place, par espèce, pour analyser la dispersion des poudres fluorescentes analogues du pollen. Nos résultats montrent que la proportion en parcelles à labours tardifs bénéficie à l’abondance en C. sancta dans les bordures agricoles. L’abondance en E. serrata est positivement corrélée à la densité de bordures agricoles ou à la proportion en prairies et en friches, selon l’échelle d’analyse considérée. Par ailleurs, la dispersion du pollen de C. sancta s’effectue via les parcelles et les bordures agricoles, indépendamment de la nature des entités traversées. A contrario, les déplacements des insectes pollinisant E. serrata sont limités aux bordures agricoles. Les bordures agricoles ont une incidence positive sur la dispersion et/ou la distribution de la flore, dans les agroécosystèmes. L’hétérogénéité paysagère se révèle déterminante dans la dynamique des espèces étudiées, influençant la distribution et le mode de dispersion. Ce travail permet ainsi de proposer des mesures de gestion de la biodiversité.The objectives of this paper are to analyze the patterns of abundance and of pollen dispersal for two common plant species occurring in field borders in order to assess the role of field borders in the agro-ecosystem connectivity. Selected species Crepis sancta (Asteraceae) and Euphorbia serrata (Euphorbiaceae) illustrate contrasted functional strategies. Two experimental sectors with a radius of 1 000 m were set up by species, to analyze the dispersal of fluorescent dye particles as pollen analogues. Our results show that the proportion of unploughed fields benefits the abundance of C. sancta within field borders. The abundance of E. serrata is positively correlated with the density of field borders or the proportion of grasslands and fallow lands depending on the given scale of analysis. Furthermore, the pollen dispersal of C. sancta occurs via fields and their borders regardless of the nature of the components. Conversely, the movement of E. serrata pollinators is limited to field borders and modulated according to their attractiveness. Field borders have a positive impact on the dispersal and / or distribution of plant species in agro-ecosystems. Landscape heterogeneity is a determinant of the studied species’ dynamics influencing both their distribution and their dispersal. This work allows to formulate biodiversity management measures.
Subject: bordures agricoles; hétérogénéité paysagère; Trame verte et bleue; dispersion du pollen; poudres fluorescentes analogues du pollen; field borders; landscape heterogeneity; Trame verte et bleue; pollen dispersal; fluorescent dye particles as pollen analogues
Publisher: Parc naturel régional du Luberon (FRA)
Date: 2015

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record