Alexithymie et pensée opératoire

Show full item record

Files in this item

PDF Hermes_2014_68-73-81.pdf 1.426Mb
Pour citer ce document :
URI http://hdl.handle.net/2042/58394
Title Alexithymie et pensée opératoire
Author Pirlot, Gérard
Abstract L’objet de cet article est d’examiner le concept d’alexithymie, décrit en 1967, au regard de la métapsychologie de la pensée opératoire et de l’hallucination négative. L’alexithymie est une notion connue et admise aujourd’hui dans les champs de la psychopathologie, psychologie, médecine, et psychosomatique. Du point de vue de la psychosomatique psychanalytique, ce concept a une réelle proximité avec celui de « pensée opératoire » de P. Marty décrite en 1963, même si l’auteur est conscient qu’ils n’appartiennent pas au même champ épistémologique : neuroscience et psychiatrie pour l’alexithymie et psychanalyse pour la pensée opératoire. Toutefois, la clinique a imposé l’utilisation de ces deux concepts, obligeant à réévaluer l’alexithymie au regard de la métapsychologie comme l’est déjà la pensée opératoire. Cette métapsychologie freudienne, doit être complexifiée aujourd’hui par celle d’A. Green pour permettre d’établir des liens entre hallucination négative, état opératoire et alexithymie.In this article, we examine the concept of alexithymia, first described in 1967, in the light of the metapsychology of operative thinking and negative hallucination. The concept of alexithymia is known and recognised today in the fields of psychopathology, psychology, medicine and psychosomatics. From the point of view of psychoanalytical psychosomatics, the concept is close to that of « operative thinking » as described by P. Marty in 1963, even though the author is aware that they do not belong to the same epistemological field: neuroscience and psychiatry in the case of alexithymia and psychoanalysis for operative thinking. However, clinical practice has imposed the use of both concepts, thus requiring a reassessment of alexithymia in metapsychology, as has already been the case with operative thinking. In order to establish links between negative hallucination, operative state and alexithymia, the added complexity of A. Green needs to be brought into Freudian metapsychology.
Subject alexithymie; pensée opératoire; affect; dépression essentielle; somatisation; alexithymia; operative thinking; affect; essential depression; somatisation
Publisher CNRS Editions, Paris (FRA)
Date 2014

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search