Bookmark and Share

Recherche sur l’évolution du comportement alimentaire et de la structure sociale d’un groupe de chevaux camarguais

Show full item record

Files in this item

PDF LATERREETLAVIE_1979_Sup2_221.pdf 1.370Mb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/58373
Title: Recherche sur l’évolution du comportement alimentaire et de la structure sociale d’un groupe de chevaux camarguais
Author: Sereni, J.L.
Abstract: L’étude présentée ici a pour but de voir comment un groupe de sept juments et un étalon utilise la végétation très particulière de Camargue et, d’autre part, de mettre en évidence l’organisation sociale de cette manade. En ce qui concerne le comportement alimentaire, il a été observé que certaines plantes étaient pâturées pendant de longues périodes. C’est le cas des scirpes, phragmites, graminées et joncs. D’autres voient leur consommation, très intense, se limiter dans le temps : ainsi pour Aeluropus littoralis en été et pour l’obione en automne. Par ailleurs, une même plante peut être prélevée dans différents groupements floristiques. Il arrive aussi qu’une formation botanique soit exploitée pour une plante pendant une saison et pour une autre plante durant une autre saison. Pour ce qui est de l’utilisation du terrain, il existe, en été, une ségrégation entre lieux de repos et lieux de pâturage, qui n’existe plus à la mauvaise saison, lorsque tout est inondé. Au sujet de l’organisation sociale, on a assisté à l’installation, à l’évolution et à la stabilisation des relations de dominance- subordination et des liens d’affinité. En effet les relations hiérarchiques, après quelques variations, se sont stabilisées en une structure linéaire. Au sein de ce petit groupe il y a répartition des rôles sociaux : la jument dominante n’est pas le leader. L’étalon, dans la plupart des cas, domine toutes les femelles et lors des déplace ments ferme la marche.The social organisation and feeding habits of a small group of Camargue horses (one stallion and seven mares) have been studied in the “ sansouire ”. With respect to feeding behaviour, it was found that some plants were eaten over long periods of time, e.g. Scirpus maritimus, Phragmites communis, Juncus maritimus, Juncus subulatus and grasses. Other species were used only during one season, Aeluropus littoralis in summer and Obione portulacoides in autumn. The same plant could be taken from various plant communities. Within the same community one species can be eaten during one season and another species during another season. In summer, resting and feeding areas were segregated. This did not occur during the rainy season, when the “ sansouire ” was flooded. During the first period of the study, the development and stabilisation of dominance-subordination relationships, and of affinity bonds, were examined. A linear dominance hierarchy rapidly developped. Within this small group, the social roles of different individuals were established. The dominant mare was not the leader. Usually the stallion dominated all the mares. When the group was on the move, the stallion was typically last, following the females.
Publisher: Société nationale de protection de la nature et d'acclimatation de France, Paris (FRA)
Date: 1979

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record