Bookmark and Share

Méthodes de détermination de l’âge chez le Chat haret des iles kerguelen

Show full item record

Files in this item

PDF LATERREETLAVIE_1978_4_529.pdf 2.087Mb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/58346
Title: Méthodes de détermination de l’âge chez le Chat haret des iles kerguelen
Author: Pascal, Michel; Castanet, Jacques
Abstract: Le présent article traite des différentes méthodes que nous avons mises en pratique pour déterminer l’âge individuel de 292 sujets prélevés sur la population de chats harrets ( Felis catus L.) des îles Kerguelen (49° L.S. ; 70° I.E.). Cet échantillon, jugé représentatif de la population de félins, a été prélevé du mois d’octobre 1976 au mois de janvier 1977 à l’occasion d’une campagne d’éradication ; il nous servira dans un article ultérieur à l’étude de la structure et de la dynamique de cette population. Nous avons mis l’accent sur la squelettochronologie c’est-à- dire la détermination de l’âge par l’étude histologique des tissus squelettiques minéralisés : tissus osseux, dentaires et péridentaires. Nous avons ensuite comparé ces résultats à ceux obtenus par des méthodes classiques de biométrie : poids total du corps, poids des cristallins. Les connaissances sur la biologie du chat aux îles Kerguelen ont été également utilisées pour nous permettre de comprendre certains phénomènes visibles sur l’os et le cément dentaire. La concordance réciproque de ce faisceau de données, nous incite à penser que la méthode squelettochronologique est valable chez le Chat haret et permet d’évaluer l’âge individuel à six mois près. Dans notre échantillon, nous avons ainsi pu mettre en évi dence sept classes d’âge.The different methods of age determination used in the study of mammals are compared, using a sample (N = 292) of feral cats ( Felis catus L.) from the Kerguelen islands as an example. “Skeletal growth marks” in bone and cementum have already been used successfully on several species of Mammals. In our case, emphasis has been especially put on the critical use and discussion of these methods of “skeletochronology”. No direct comparisons with animals of known age being possible, we had to rely on circumstancial evidence to demonstrate the value of the method. Bone tissue (jaw) and dental cementum were both used and compared. A critical study of the histological patterns shown by the tissues allows a functionnal interpretation. Wide zones of fast deposited tissues (warm season deposits) alter nate with narrow annuli (narrow “rest lines” here called LAC = lignes d’arrêt de croissance) which are cool season marks. The results have been cheked against other methods of age determination, such as body weight, dry weight of the eye lens, and tooth succession. A good correlation has been found between the results from these different techniques. Seven age groups have been found and the best age resolution for adults fall to six months.
Publisher: Société nationale de protection de la nature et d'acclimatation de France, Paris (FRA)
Date: 1978

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record