Bookmark and Share

Nouvelle approche de la Jussie (Ludwigia), macrophyte à caractère envahissant en Basse Durance

Show full item record

Files in this item

PDF CS_2002_6_68.pdf 2.211Mb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/58079
Title: Nouvelle approche de la Jussie (Ludwigia), macrophyte à caractère envahissant en Basse Durance
Author: Dandelot, Sophie; Vivet, Frédérica; Cazaubon, Arlette
Abstract: La Ludwigia, communément appelée Jussie, est une hydrophyte, à caractère envahissant, introduite en France au xixe siècle. D’origine américaine, elle pose, de par les nuisances qu’elle engendre, de sérieux problèmes écologiques et économiques dans de nombreux réseaux hydrographiques. La morphologie très proche et la grande plasticité phénotypique des différentes espèces appartenant au genre Ludwigia engendrent de nombreuses confusions en ce qui concerne l’identification des espèces présentes sur le territoire et rendent, de ce fait, difficiles les analyses concernant leur autoécologie. La présente étude a été menée sur trois sites méditerranéens, localisés en Basse-Durance (Bouches-du-Rhône) qui se différencient de par leur origine et leur fonctionnement hydrologique. Elle a pris en compte l’identification spécifique des Jussies présentes sur ces sites à partir de leur caryologie et d’autre part, leur développement et les paramètres abiotiques et biotiques caractéristiques de leur environnement aquatique. Les résultats montrent qu’en dépit de différences morphologiques marquées, une seule espèce se développe dans ces sites, Ludwigia peploides. La qualité des eaux des différentes stations témoigne d’une certaine richesse en éléments nutritifs. Le développement des herbiers est fortement corrélé avec la concentration en orthophosphates des eaux, qui influencerait positivement la quantité de feuilles produites par la plante. La présence d’autres espèces végétales ainsi que celle d’une communauté de macroinvertébrés vivant au sein des herbiers met en évidence, pour la première fois, la tolérance de la Jussie vis-à-vis d’autres organismes végétaux et l’habitat favorable qu’elle peut constituer pour la macrofaune.Ludwigia is an invasive hydrophyte, introduced in France in the nineteenth century. Native of America, it involves nowadays many ecological and economical troubles in many aquatic ecosystems. The likeness morphology and the big phenotypical plasticity of its different componing species engender many confusions concerning their ecological status. The study has investigated three mediterranean sites localized on Low-Durance river (Bouches-du-Rhône) mainly distinguished by their physical properties and their hydrological functioning. The work consisted, in one hand, in the determination of present species from caryology, and, on the other hand, in the study of abiotic and biotic site characteristics. Caryological analysis reveal the single presence of Ludwigia peploides in this Low-Durance area. The water quality traduces an obvious eutrophication. The plant development shows a strong correlation with inorganic phosphorus (PO43-) concentration in the water column that could positively influence Ludwigia leaf number. Presence of some other macrophyte species and of a varied macroinvertebrate community inside Ludwigia communities, shows, for the first time, a relative tolerance of this hydrophyte in regard to the other plants and the favourable habitat it may constitute for the macrofauna.
Subject: Ludwigia; hydrophyte envahissante; Basse-Durance; caryologie; autoécologie; Ludwigia; invasive hydrophyte; freshwater; Low Durance; caryology; autoecology
Publisher: Parc naturel régional du Luberon (FRA)
Date: 2002

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record