Bookmark and Share

Elaboration par méthode « verte » et caractérisation de nano-composites à base de XNBR chargés de graphène ou d'oxyde de graphène

Show full item record

Files in this item

PDF 70955.pdf 721.9Kb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/57188
Title: Elaboration par méthode « verte » et caractérisation de nano-composites à base de XNBR chargés de graphène ou d'oxyde de graphène
Author: Smaoui, Imen; Domatti, Anne; Kharrat, Mohamed; Dammak, Maher; Monteil, Guy
Abstract: L’utilisation des élastomères couvre un large domaine d’applications (les semelles de chaussures, les pneumatiques, les organes de suspension automobile et plus particulièrement les joints d’étanchéité). En effet les élastomères présentent des propriétés mécaniques uniques d’élasticité, d’extensibilité et une grande capacité à dissiper de l’énergie. Toutefois, la résistance à l'usure des caoutchoucs purs est très limitée, de ce fait des charges anti-usure doivent être ajoutées dans la matrice en élastomère. Le graphite est couramment utilisé comme un lubrifiant solide [1] suite aux faibles liaisons inter-couches de type Van der Waals qui rendent facile pour ces couches intermédiaires leur glissement sous une contrainte de cisaillement, aboutissant à un faible coefficient de frottement [2]. À l'heure actuelle, les nano-particules de renforcement ont reçu une attention considérable de la part des scientifiques en raison de leur petite taille, de l'amélioration des propriétés structurelles et du développement de nouveaux matériaux ayant des propriétés fonctionnelles différentes. Des propriétés physiques, mécaniques et tribologiques excellentes peuvent être atteintes pour les nano-composites à des fractions massiques bien inférieures à celles nécessaires pour les micro-composites traditionnels. Parmi les nano-matériaux prometteurs, ceux à base d’atomes de carbone sont au coeur de nombreuses et très récentes études. Ces nano-objets carbonés notamment l’oxyde de graphène (OGe) et le graphène (Ge) ont été largement utilisés comme renforts pour l’obtention des nano-composites à hautes performances. Cependant, une dispersion homogène et un transfert efficient de contrainte interfaciale sont encore les principaux défis pour un renforcement efficace en raison de la différence de la chimie de surface des nanoparticules par rapport à la matrice élastomère et de l'agrégation des nanoparticules entre elles. Dans ce travail un protocole expérimental de mise en oeuvre et de caractérisation de nanocomposites XNBR/Ge a été établi [3]. Dans la première partie, nous avons préparé l’oxyde de graphite (OG) à partir de la poudre de graphite naturel selon la méthode de Marcano-tour [4]. L’OG a été par la suite exfolié dans une suspension aqueuse en oxyde de graphène (OGe) via sonification. La suspension aqueuse d’OGe a été ensuite chimiquement réduite en graphène (Ge) par l’hydroxyde de sodium NaOH. Au niveau de la deuxième partie de ce travail, deux mélanges ont été ensuite préparés en faisant disperser les solutions aqueuses d’OGe et de Ge dans du XNBR Latex par agitation magnétique suivie d’une coagulation. Ces mélanges maîtres ont été additionnés à l’XNBR synthétique pour la mise en oeuvre de plaques nanocomposites via le procédé classique de mélangeage et réticulation.
Subject: graphène; oxyde de graphène; XNBR; nano-composites; interactions interfaciales
Publisher: AFM, Association Française de Mécanique
Date: 2015

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record