Potentialités de production de biomasse de quelques essences résineuses en conditions forestières : Douglas, Épicéa commun, Épicéa de Sitka, Cyprès de Leyland, Séquoia toujours vert

Show full item record

Files in this item

PDF RFF_2014_5_695_Berthelot.pdf 1.062Mb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/56615  |   DOI : https://doi.org/10.4267/2042/56615
Title: Potentialités de production de biomasse de quelques essences résineuses en conditions forestières : Douglas, Épicéa commun, Épicéa de Sitka, Cyprès de Leyland, Séquoia toujours vert
Author: BERTHELOT, Alain; BOUVET, Alain; RICHTER, Claudine; GIBAUD, Gwénaëlle
Abstract: Pour anticiper la demande croissante de biomasse, les auteurs étudient la possibilité d’augmenter la production ligneuse sur des sols forestiers, de fertilité moyenne à faible, grâce à des choix d’essences et de sylvicultures adaptées, pour lesquelles la biomasse produite pourrait être entièrement (scénario dédié) ou partiellement (scénario semi-dédié) valorisée pour l’énergie. Ainsi la production de biomasse aérienne totale est documentée pour six essences résineuses forestières, sur la base de résultats dendrométriques majoritairement acquis sur le réseau d’essais de FCBA (Douglas, Épicéa commun, Épicéa de Sitka, Cyprès de Leyland, Séquoia toujours vert, Cryptomère du Japon). Le Pin maritime est étudié sur la base de références bibliographiques. Pour les essences les mieux représentées, l’effet de certains facteurs (classe de fertilité, densité de plantation, niveau génétique) est examiné. Les accroissements moyens constatés, qui varient entre 6 et 10 tonnes/ha/an vers 20 ans pour la plupart des essences, sont ensuite comparés à ceux de systèmes déjà développés pour la production de biomasse, de type TCR de Peuplier ou d’Eucalyptus, mais dont les références ont été majoritairement acquises en conditions agricoles. Enfin, certaines conséquences de l’intensification de la production ligneuse sont également discutées.
Description: In anticipation of the increase in biomass demand, the authors investigate the possibility of increasing woody production on medium- to low-fertility forest soils by choosing appropriate species and silvicultural methods to produce biomass either exclusively (dedicated scenario), or partially (semi-dedicated scenario) for energy. The production of total aerial biomass is documented for six forest conifers on the basis of dendrometric results most of which were acquired through the FCBA test network (Douglas Fir, Common Spruce, Sitka Spruce, Leyland Cypress, Sequoia sempervirens, Japanese Cedar). The Maritime Pine was investigated through a review of the bibliography. For the most frequent species, the effect of some factors (forest capability class, plantation density, genetic level) was examined. The mean observed increases, which vary between 6 and 10 tonnes/ha/yr. towards 20 years for most species, are then compared to those arising from systems already developed for the purpose of producing biomass, e.g. the VSR Poplar or Eucalyptus coppices, but for which the data was mostly acquired under agricultural conditions. Finally, some of the consequences of intensification of woody production are discussed.
Publisher: AgroParisTech, Nancy, France
Date: 2014

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search