Comprendre la dynamique des communautés mycorhiziennes lors des successions végétales. Deuxième partie : Potentialités d’applications à la restauration des écosystèmes forestiers (revue bibliographique)

Show full item record

Files in this item

PDF RFF_2014_5_677_Henry.pdf 353.6Kb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/56614  |   DOI : https://doi.org/10.4267/2042/56614
Title: Comprendre la dynamique des communautés mycorhiziennes lors des successions végétales. Deuxième partie : Potentialités d’applications à la restauration des écosystèmes forestiers (revue bibliographique)
Author: HENRY, Charline; RICHARD, Franck; RAMANANKIERANA, Heriniaina; DUCOUSSO, Marc; SELOSSE, Marc-André
Abstract: La dynamique de la communauté mycorhizienne au cours de la succession végétale se traduit par une augmentation de la richesse spécifique et de la diversité de la communauté due à l’établissement progressif de champignons de stade tardif et à la diminution du nombre de champignons pluristades. Cela provoque notamment une modification de la structure des réseaux mycorhiziens qui impacte directement la stabilité de la communauté végétale et des peuplements forestiers. Du fait de la spécificité de certaines interactions, le recrutement de nouveaux champignons influence, directement ou après des rétroactions, la diversité et la productivité de la communauté végétale. La prise en compte de la dynamique naturelle de la communauté mycorhizienne avec la succession végétale permet d’accélérer le processus de restauration écologique par l’inoculation de champignons appropriés ou par l’apport d’une communauté mycorhizienne adaptés à l’aide de plantes nurses.
Description: The dynamics of mycorrhizal communities during the stages of the plant colonisation successions leads to an increase in the wealth of species and the diversity of the mycorrhizal community through the gradual establishment of late-stage fungi and the decrease in the number of multi-stage fungi. This brings about, amongst other things, a modification in the structure of the mycorrhizal networks, which has a direct impact on the stability of the plant community and on forest stands. Due to the specialisation of some interactions, the recruitment of new fungi has either direct or feedback effects on the diversity and productivity of the plant community. By taking into account the natural dynamics of the mycorrhizal community, the process of ecological remediation can be speeded up by inoculating the appropriate fungi or introducing suitable mycorrhizal communities by means of nurse plants.
Publisher: AgroParisTech, Nancy, France
Date: 2014

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search